La Mauvaise Herbe

coquelicots_champvent-r

La Mauvaise Herbe est la nouvelle revue de la fédération CNT des travailleuses et travailleurs de l’éducation. Deux numéros sont parus. Le premier avait pour dossier les réformes du collège et des rythmes. Le second sur les Zad et la liberté d’expression. Le troisième numéro à paraître dans quelques jours est consacré au mouvement contre la loi Travail et son monde.

Pour faire pousser au mieux cette Mauvaise Herbe, nous vous invitons à nous aider à desceller les pavés qui l’enserrent, et à les balancer où bon vous semble avec une certaine idée de là où ce serait le mieux. Pour nous aider à faire vivre les mots d’une éducation radicalement autre, pour laquelle l’émancipation des individu.es (enfants, étudiant.es, travailleur.euses, chômeur.euses ou retraité.es) soit l’œuvre des individu.es elles-mêmes et dont les objectifs soient de construire une société débarrassée de toutes les formes d’oppression.

Ça ne transformera pas le monde immédiatement, mais un de ces quatre, ça pourrait peut-être y contribuer !

Le numéro quatre creusera les liens entre pédagogies, actualité sociale et politique :

  • en quoi la pratique pédagogique s’inscrit-elle dans un acte politique ?
  • De quelles manières le climat sécuritaire actuel influence-t-il les pratiques ?
  • Comment continuer de construire une éducation émancipatrice ?
  • Quels moyens pour défendre les conditions de travail qui nous permettent de développer des pratiques qui nous ressemblent et gagner de nouvelles marges de manœuvre ?

Résolument anti-hiérarchiques, anti-capitalistes, anti-sexistes et anti-fascistes, pour nous aider à faire tomber leur monde lacrymogène et à en refaire un qui appartienne à tou.tes, abonnez-vous. Abonnez vos proches, vos ami.es, votre établissement, diffusez la revue, aidez-nous à semer partout où vous le pouvez, cette Mauvaise Herbe.

 

logo-cntAbonnez-vous ici

 

Ce contenu a été publié dans communiqué, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *