Ècole/armée même combat : Si tu critiques, je te casse !

Stupid Computer!!!

Le Tourquennois Ghislain Dominé, professeur d’histoire-géographie à Lille, aurait été rappelé à l’ordre par le rectorat de Lille, vendredi. Sa critique du numérique à l’école n’a pas plu.

Dans la précipitation, il a tout effacé. Jeté aux oubliettes des dizaines d’articles publiés sur son journal en ligne qu’il tenait depuis quatre ans (Au coin de la rue de Lannoy). Vendredi, le Tourquennois Ghislain Dominé, détaché depuis la rentrée au sein de Canopé (réseau de création et d’accompagnement pédagogique dépendant du ministère de l’Éducation nationale), a appris qu’il allait être sanctionné. En cause : son dernier billet, De l’incertitude 2.0, qu’il a accompagné d’une photo d’ordinateur des années 80, prise quelques jours auparavant… au rectorat de Lille. Un cliché qui n’aurait visiblement pas plu à sa hiérarchie, d’autant que le Président François Hollande a annoncé un grand plan numérique pour l’école.

Une entorse au devoir de réserve ?

« Mon directeur m’a informé qu’un blâme venait d’être formulé à mon encontre. Il avait lui-même été contacté par le délégué académique au numérique », raconte le professeur d’histoire-géo. Sa première réaction ? « J’ai été effondré. Je ne pensais pas que l’Éducation nationale partageait des gènes avec l’armée. » Dans ledit article, le Tourquennois critique la politique du gouvernement sur le numérique à l’école à coup d’« inertie du système éducatif », d’« évangélisme digital » et pose la question du conservatisme. « J’y fais part de mes incertitudes. Je participe au débat, je suis dans mon rôle. » Et d’ajouter : « En dix ans d’exercice, je n’ai jamais attenté à l’Éducation nationale. »

Dans la foulée, le jeune homme a supprimé son blog ainsi que son compte Twitter, particulièrement actif. « Je voulais me protéger. Éviter que mes écrits antérieurs puissent être interprétés en ma défaveur et constituer des preuves à charge. » Le professeur s’est-il autocensuré ? Ça y ressemble. « On m’a dit : vous faites ce que vous voulez mais sachez qu’il y a une procédure de sanction d’engagée. On me laisse une marge d’appréciation. En résumé : c’est à vos risques et périls. J’ai voulu éviter les risques et surtout les périls. »…

Lire la suite ici

Source

nord éclairindex

 

 

Ce contenu a été publié dans presse, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *