Rased : lettre de l’Aren-17 au recteur de l’académie de Charente Maritime

rased couleur

     Monsieur le recteur,

À l’approche de la fin de l’année scolaire, nous tenons à vous faire part de notre grande inquiétude et du mécontentement des enseignants spécialisés chargés des aides à dominante rééducative (« maîtres G ») concernant l’état des RASED dans notre département de la Charente Maritime.

En effet, la première phase du mouvement annuel des personnels du premier degré vient de se terminer et c’est une fois encore l’occasion de constater l’état de délabrement dans lequel se trouvent les RASED, après des années de suppressions de postes et de diminution drastique du nombre de départs en formation.

Ainsi, à la rentrée prochaine, sur les 37 secteurs d’intervention des 9 circonscriptions de notre département, nous ne compterons plus que 15 maîtres G en exercice dans les RASED.

En 2002, nous comptions 49 postes G pourvus (6 non pourvus), soit une baisse des 2/3 de nos effectifs en à peine plus de dix ans, alors que le nombre d’élèves augmentait de plus de 11% sur la même période !

En septembre prochain, ce sont 22 secteurs sur 37 qui seront privés de ces aides : 10 postes G vacants et 12 postes G à (re)créer après les coupes sombres des années passées (et encore ne considérons nous qu’un seul poste G nécessaire par secteur de psychologue, alors que nombreux sont ces secteurs qui, par le passé, étaient dotés chacun de plusieurs rééducateurs, non sans raisons).

De nombreux secteurs de RASED seront donc de nouveau condamnés à dysfonctionner, incapables de répondre aux demandes d’aides rééducatives formulées par des collègues démunis et ce seront encore les élèves les plus fragiles qui en pâtiront.

Ces manques sont d’autant plus criants que les postes G vacants ne peuvent pas – et nous ne le souhaitons pas – être remplacés, comme le sont parfois les postes E, par des maîtres non spécialisés « faisant fonction » (en rééducation, cela n’aurait aucun sens, brouillerait encore davantage l’image des RASED dans les écoles et masquerait les manques réels).

Cette situation est insupportable pour les rééducateurs restant en exercice : ils subissent des pressions chaque année plus grandes de la part des écoles, d’une part et des inspecteurs, d’autre part, pour couvrir des zones toujours plus vastes, ce qui est impossible à moins de dénaturer complètement la nature de leurs missions en « saupoudrant » leurs interventions.

Soucieux d’offrir une même chance d’être aidés à tous les élèves en difficulté, nous déplorons de voir l’Éducation nationale contribuer à creuser les inégalités sur le territoire, refusant de former de nouveaux enseignants spécialisés pour en doter les nombreuses zones en déshérence.

Malgré les demandes formulées par notre association dès le 25 novembre 2013 à l’occasion d’une audience accordée par notre DASEN, force est de constater que, pour la 4e année consécutive, aucun départ en formation pour l’option G du CAPA-SH n’a été programmé pour l’an prochain dans notre département.

Ainsi :

  • Compte tenu de la situation que nous venons d’exposer,
  • Compte tenu des promesses formulées par nos responsables politiques actuels, pendant la dernière campagne présidentielle, de « rétablir les postes de RASED » supprimés par le pouvoir précédent,
  • Compte tenu de la circulaire de rentrée 2014 qui, parmi les mesures de renforcement des RASED, mentionne explicitement « une relance de la formation pour répondre aux nécessités posées par les postes vacants ou nouvellement créés » (II.4),
  • Compte tenu de l’exemple donné par les académies voisines de débloquer des départs en formation pour les maîtres G (7 départs décidés en Gironde par la CAPD du 3 juin)

Nous avons l’honneur de solliciter de votre haute bienveillance la décision d’envoyer le plus rapidement possible un nombre suffisant d’enseignants en formation au CAPA-SH option G afin de palier les graves insuffisances évoquées plus haut, ainsi que la programmation de ces départs en formation pour les années à venir afin de reconstituer entièrement les RASED.

À votre disposition pour toute information complémentaire et dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le recteur, l’expression de nos respectueuses salutations.

Pour l’AREN-17, le président, Frédéric Tolleret

Ce contenu a été publié dans communiqué, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *