Du nouveau pour les Rased en commission à l’Assemblée nationale

rased-a-l-affiche

Consacrer aux Rased, qui aident les enfants en difficulté hors de la classe, une partie des postes du dispositif « plus de maîtres que de classes », et plus de moyens aux zones en difficulté figurent dans des amendements sur l’école votés mercredi en commission à l’Assemblée.

Environ 400 amendements au projet de loi seront encore, jeudi, au menu de la commission des Affaires culturelles et de l’Éducation.

Le projet de loi pour la refondation de l’école, qui affirme notamment la priorité au primaire pour lutter contre l’échec scolaire et recrée une formation spécifique pour les professeurs, sera examiné en première lecture à l’Assemblée nationale à partir du 11 mars. Un rapport annexé, objet d’une série d’amendements votés mercredi, présente la vision d’ensemble.

Un amendement socialiste propose de consacrer une partie des 7.000 postes créés dans le cadre de l’objectif « plus de maîtres que de classes » au renforcement des RASED. Cette mesure s’ajouterait au plan d’urgence de 1.000 postes pour la rentrée 2012 voté dans le projet de budget rectificatif voté à l’été qui a permis de rétablir une centaine de postes Rased.

Il est également écrit, dans un autre amendement PS au rapport annexé au projet de loi, que « les spécificités des missions et du fonctionnement des Rased seront réexaminées et s’intégreront dans une logique de complémentarité avec l’ensemble des dispositifs d’aide ».

Le « rétablissement » des Réseaux d’aide aux élèves les plus en difficulté (Rased), dont le nombre a fondu sous la droite, faisait partie des promesses du candidat François Hollande.

Source : Le Nouvel Observateur-Education

 

Ce contenu a été publié dans communiqué, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *