Laissez venir à moi les petits enfants… oui, mais pas ceux-là… ils vont bientôt être expulsés !


Vous avez tous été informés que le maire P.S. de Ris-Orangis, Stéphane Raffalli, refuse depuis plus de 3 mois d’inscrire 16 enfants Roms dans les écoles de sa ville.

Les circulaires sur l’obligation de scolarisation des enfants Roms et itinérants ne sont pas respectées. La lutte menée par des associations et des syndicats pour le respect des droits des enfants a amené ce maire de « gauche » avec l’accord de l’inspection académique a ouvrir une « classe ghetto » dans l’annexe d’un gymnase à proximité du bidonville ou les enfants du voyage habitent.

Saisi, le cabinet des défenseurs des droits déclare : « La question du caractère discriminatoire de cette classe se pose car il y a un accès différencié et non justifié aux services de l’enseignement public à raison de l’origine des enfants ».

Avec quelques vidéos piochées sur le Web, je vous présente les revendications des militants pour la défense des droits des Roms » et le rayonnant maire P.S. de Ris-Orangis, admirablement entouré lors de la présentation des vœux en Janvier 2013.

Le 12/01/2013


Roms : Des salles de classes improvisées (Ris… par telessonne

Le 17/01/2013


Voeux Ris-Orangis par MandonThierry

Le 23/01/2013


Pas de vraie école pour les enfants roms (Essonne) par telessonne

Plus d’articles sur la scolarisation des enfants Roms :

Une classe réservée aux enfants Roms… dans un poste de police

La police gaze des enfants et saccage un camp de roms

Un maire PS relègue les élèves Roms dans un gymnase

Ce contenu a été publié dans Comptes rendus, presse, video, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *