Projets ministériels sur l’évaluation des enseignants

Premières remarques :

– Les supérieurs hiérarchiques directs prennent une importance considérable. C’est un véritable retour au caporalisme caché sous le masque de l’auto-évaluation : l’infantilisation de l’inspecté s’accroît.
– L’avancement est globalement ralenti par rapport à la situation existante.
– Le ministère a préparé ces textes en catimini : les organisations syndicales n’ont pas été concertées.

Ce contenu a été publié dans communiqué, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *