Professeur : la profession la plus exposée au suicide… 39 pour 100.000 enseignants

Pour la défense  des personnels confrontés aux risques psychosociaux

D’année en année, la situation des publics scolaires et des personnels s’aggrave, donnant lieu désormais à des faits dramatiques: tentatives de meurtre, suicides.

Cette crise,  alimentée par un dispositif de réformes  destructrices et par la montée réactionnelle des violences au niveau des publics, est accentuée par les états de fait suivants :

  • pas d’évaluation ministérielle de la souffrance au travail (à la différence de l’entreprise France-Télécom, par exemple)
  • comportement aléatoire des personnels d’encadrement, qui peuvent soutenir le/la collègue en difficulté ou l’incriminer pour des manquements en matière d’autorité
  • pas de prise en compte de la féminisation de la corporation comme facteur de vulnérabilité psychosociale
  • isolement des personnels mis en difficulté : pas de prise en charge par la MAIF autonome de solidarité  de la grande majorité des cas de violence (seuls sont pris en compte  les faits passibles de peines, par exemple sous forme de violence physique); prise en compte insuffisante de cette problématique par les syndicats
  • récupération de ce déficit par SOS Éducation, association proche de l’extrême-droite.

La défense syndicale des personnels en difficulté passe entre autres par la réalisation des objectifs suivants :

  • accueil et écoute des personnels; conseil sur les démarches administratives, médicales, juridiques…à mener
  • défense des personnels auprès des autorités administratives : suivi de leur carrière, souvent bloquée de ce fait (phénomène de la «double peine»)
  • constitution et large diffusion de statistiques sur l’évolution du phénomène
  • interpellation régulière des pouvoirs publics, dans le sens du strict respect des prérogatives et de l’autorité des personnels enseignants et d’éducation
  • de l’application à l’Éducation nationale des procédures concernant la souffrance au travail dans les entreprises (France Télécom…)
  • la promotion d’une politique éducative active en matière de citoyenneté et de parité.

Collectif d’enseignants toulousains

Ce contenu a été publié dans Appels, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *