Grand oral à l’Assemblée Nationale « Les RASED : bilan et perspective d’évolution. »

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour 2012, l’AFPEN, la FNAREN  et d’autres organisations vont être auditionnées à l’Assemblée Nationale,  par MM. Xavier Breton et Gérard Gaudron, députés corapporteurs pour les crédits « Enseignement scolaire » de la mission « Enseignement scolaire » Le thème spécifique en sera

« Les RASED. Les réseaux d’aide spécialisée aux élèves en difficultés : bilan et perspective d’évolution. »

Afin de préparer cette audition, la commission des affaires culturelles et de l’éducation a fait parvenir la grille ci dessous :

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

_______________________________________________________________________

COMMISSION des AFFAIRES CULTURELLES et de L’ÉDUCATION

Questionnaire indicatif sur le projet de loi de finances pour 2012

Programme « Enseignement scolaire »

MM. Xavier Breton et Gérard Gaudron, corapporteurs pour avis

(Rappel : désignation, par la Commission des affaires culturelles et de l’éducation, le 29 juin 2011, comme corapporteurs pour avis sur les crédits de l’enseignement scolaire du PLF 2012.

Le détail des crédits du budget étant examiné par notre collègue Yves Censi, rapporteur spécial de la Commission des finances, les rapporteurs pour avis que nous sommes avons toute liberté de choisir un thème d’investigation particulier. La partie thématique de notre avis budgétaire sera donc consacrée au bilan et aux perspectives d’évolution des réseaux d’aide spécialisée aux élèves en difficulté (RASED).

Il nous paraît judicieux, en effet, de nous pencher sur la situation des RASED après la décision prise en 2008 – très controversée – d’en réaffecter un certain nombre en classe. Régulièrement, la presse se fait l’écho de menaces de suppression de postes d’enseignants spécialisés, voire de psychologues scolaires.

Quel est donc le bilan des RASED et de leur réorganisation ?

D’autre part, comment faire en sorte que leur intervention soit mieux articulée avec l’aide personnalisée ?

Bref, quel dispositif pédagogique faut-il mettre en œuvre pour prendre en charge efficacement la grande difficulté scolaire ?

Pour éclairer notre réflexion, nous aimerions vous entendre sur les points suivants :

  • Quel bilan tirez-vous des RASED et de la réaffectation de certains enseignants spécialisés dans les classes ?
  • Qu’en est-il de l’aide spécialisée quand les postes demeurent vacants faute de volontaires pour les occuper ? Comment les rendre plus attractifs ?
  • Les enseignants spécialisés et les psychologues scolaires disposent-ils des moyens leur permettant de remplir leurs missions ?
  • Comment faut-il articuler les activités des professeurs des écoles et celles des RASED, sédentarisés ou non. Y a-t-il des exemples de bonne pratique en la matière ?
  • Quelle est votre position sur l’articulation entre l’enseignement en classe, l’aide personnalisée et l’intervention du RASED ?
  • Les maîtres E et G doivent-ils continuer de « prélever » un ou plusieurs élèves de la classe pour une rééducation ou un enseignement individualisé ou co-enseigner ? Quel devrait être le mode de fonctionnement idéal des RASED ?
  • Les enseignants des RASED doivent-ils jouer un rôle de conseil auprès de leurs collègues non spécialisés ?
  • L’aide personnalisée et les aides spécialisées doivent-elles être distinguées ? Un même élève peut-il en bénéficier ou faut-il distinguer leur public scolaire « cible » ?
  • Comment assurer la coordination pédagogique entre l’activité en aide personnalisée et l’activité en rééducation ?
  • Les programmes personnalisés de réussite éducative (PPRE) ont-ils vocation à couvrir l’ensemble des aides dispensées (aide personnalisée, stages de remise à niveau, etc.), y compris les interventions des enseignants spécialisés ?
Ce contenu a été publié dans communiqué, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Grand oral à l’Assemblée Nationale « Les RASED : bilan et perspective d’évolution. »

  1. Laurent dit :

    MM. Xavier Breton et Gérard Gaudron appartiennent tous 2 à l’UMP. (voir http://www.assemblee-nationale.fr/)…

  2. Ping : Revue de presse – 15/09/2011 « FCPE école Montempoivre – Paris 12e

  3. Laurent dit :

    Après avoir lu cet article, je m’attendais à une avalanche de commentaires…
    Et…..
    Je sais, y’a la fête de l’Huma (j’aurais bien aimé voir Nanar et Joan Baez…)…
    Toujours est-il que ce grand oral me fout un peu les j’tons….
    en furetant sur le site de l’assemblée nationale, on trouve (aussi) le projet de loi auquel sont associés (cosignataires) Gérard Gaudron et Yves Censi…
    Belle ambition : refus de l’échec scolaire = « Grande cause nationale 2012 »…
    Quand on lit entre les lignes, on monte le chauffage (on y parle par exemple de l’institut Montaigne, de la stratégie de Lisbonne ….)
    ‘oilà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *