Congrès de LORIENT : Proposition de l’ALRAL 62 pour la motion d’actualité 2011

Devant la suppression continuelle des postes de Rased et plus particulièrement des postes de rééducateurs, la Fnaren se propose d’être plus offensive et de dénoncer le décalage entre les réponses ministérielles et la réalité vécue par les rééducateurs sur le terrain à savoir la disparition de l’aide rééducative dans les écoles.

Faire connaître la rééducation est un aspect du travail de communication mené en 2010/11

Mais la Fnaren se propose d’aller bien au-delà et d’assurer en direction des réseaux d’information numériques, télévisés  ou traditionnels, spécialisés ou non, locaux, régionaux ou nationaux, un relais continu sur l’actualité des Rased (expériences, initiatives locales, actions de prévention,  formations, réunions d’AREN, contestations, rencontres avec les Institutions, …)

Et cela pour une visibilité  continue des mouvements des rééducateurs. Les rééducateurs exercent un métier au sein de l’Éducation Nationale inscrit dans les textes officiels et se doivent de montrer leur place à l’École.

Il s’agira pour la Fnaren, avec l’aide des AREN départementales d’activer tous les niveaux :

La recherche universitaire, le Comité scientifique ,les auteurs spécialisés, les intervenants aux conférences régionales, les animateurs des rencontres départementales, les rééducateurs qui souhaitent partager leur expérience, les autres mouvements de contestations…

Elle réfléchira à une organisation pour aider à la mise en œuvre de projets « résistants ».

Comment aider les rééducateurs qui installent des îlots de résistance dans leur façon de travailler ?

Elle continuera à être offensive dans la création et la diffusion d’argumentaires :

Défendre l’enfant sujet de son développement et de ses apprentissages (rythme, détours, pauses, etc. ) et la place des aides rééducatives à l’école.

Elle mènera une réflexion autour des priorités nationales :

  • Peut-on vouloir à tout prix résister et y perdre son âme ?
  • Vers quoi évoluer pour résister ?
  • Résister pour quoi ?
  • À quoi dit-on dire oui ?
  • À quoi dit-on dire non ?

Arguments relatifs à  ce texte

  • Au niveau de la Fédération, installer un lien continu entre les Associations, leurs administrateurs et le Bureau National, indépendamment du Conseil d’Administration afin de fédérer les initiatives locales et nationales.
  • Permettre à  la Fnaren de proposer des pistes de résistance face au désarroi des collègues, de constituer un maillage autour de l’idée d’un corps d’enseignants spécialisés qui a des convictions et qui entend les défendre.
  • Importance de la visibilité des Rééducateurs, se montrer non plus dans son existence mais dans les faits et le résultat des actions  (ex du forum repris, exploité et présenté par la presse)
  • Réflexion sur les priorités nationales : doit-on aller vers une évolution du métier de rééducateur ou le préserver en s’associant à des initiatives politiques? L’ALRAL 62 souhaite que ces questions qui sont existentielles soient débattues au sein de la Fédération.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE l’ALRAL 62 le Mercredi 22 juin 2011  à ARRAS Maison des Associations, rue Aristide Briand (parking gratuit, cours de Verdun) de 9h30 à 12h30.

Afin de défendre la rééducation, il nous semble important de participer à cette demi- journée.

Ordre du jour de cette demi-journée :

  • La vie de l’Association cette année
  • Prévision des actions pour 2011/2012
  • Échos du Congrès de la FNAREN à Lorient

Votes programmés :

  • Rapport moral
  • Rapport financier
  • Élection des membres du C.A.

La présence du plus grand nombre d’adhérents est indispensable.

Ce contenu a été publié dans communiqué, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *