Ne laisser aucun enfant sur le bord de la route !

ENSEIGNANTE SPÉCIALISÉE CHARGÉE DES AIDES RÉÉDUCATIVES À L’ÉCOLE PAUL-ÉLUARD (VITRY-SUR-SEINE).

Depuis l’annonce de la menace de suppression de mon poste de rééducatrice, mesure qui s’inscrit dans une volonté politique affirmée de supprimer totalement les réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased), j’ai reçu de nombreux soutiens émouvants de parents, d’enseignants et d’enfants témoignant de l’importance du travail réalisé. Depuis quinze jours, tous les partenaires de l’école : les représentants de la municipalité, les représentants syndicaux, les parents, les enseignants tentent de faire entendre aux inspecteurs de circonscription, d’académie, au ministre, que cette mesure doit être abandonnée et pourtant, elle a été entérinée le 1er avril. Malheureusement, il ne s’agit pas d’une blague ! Cependant, nous avons décidé de continuer à nous battre car l’enjeu est de taille : ne laisser aucun enfant sur le bord de la route ! En effet, la collaboration entre le Rased, les enseignants et les familles a permis de remettre de nombreux enfants sur le chemin des apprentissages. À une époque où les difficultés rencontrées par les familles et par voie de conséquence par les enfants sont issues de situations multiples et complexes, les réponses à apporter ne sauraient être simplistes. Le ministère a présenté l’aide personnalisée comme LA solution miracle pouvant remplacer les aides spécialisées. Les enseignants sont unanimes : CELA NE MARCHE PAS !

Lire la suite : http://www.humanite.fr/05_04_2011-jo%C3%ABlle-auffret-l%E2%80%99-enjeu-de-la-lutte-est-de-taille-ne-laisser-aucun-enfant-sur-le-bord-de-

Ce contenu a été publié dans presse, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *