Avenir de l’artois : Forum RASED 62 à Arras « Défendre de l’école au sens large »

Le collectif Rased 62 s’est réuni une journée entière pour débattre. Le collectif Rased 62 s’est réuni une journée entière pour débattre.

En 2008, l’annonce de la suppression des Rased, réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté, et de ses 3 000 postes a fait naître le collectif Rased 62.
Ils sont enseignants spécialisés, psychologues, maîtres G ou maîtres E, et réclament toujours l’abrogation de la loi Darcos afin d’empêcher la suppression des réseaux d’aides.

Ils étaient plus d’une centaine à venir assister à une journée régionale de mobilisation et de réflexion. « Quelle école pour quelle société ? » était le thème de la journée, sur lequel plusieurs intervenants ont présenté des travaux. « Le collectif, c’est un dispositif de lutte. Nous luttons pour la défense de l’école au sens large. Les Rased se portent mal aujourd’hui ». Depuis 2008, plus d’une centaine de postes ont été supprimés, « mais on ne nous a pas éradiqués », souligne Franck Dupont, membre du collectif Rased 62.

Le moral est donc au plus bas pour ses enseignants pas comme les autres, « laisser dans l’incertitude » affirme Dominique Loget, psychologue.

Cette journée de travail avait pour but « d’amener des éclairages différents, de saisir les enjeux et de défendre tout ce qui est lié à l’élève, pas seulement l’enseignement spécialisé ». Dénonçant une logique «  purement comptable » de la part du gouvernement, les membres du collectif souhaitent avant tout « que l’on prenne en compte la complexité des parcours  ».

Après ce forum, le collectif organise, mercredi 16 février, une journée pour faire le point et préparer des actions.

Photo : Rased en lutte


http://www.lavenirdelartois.fr


Ce contenu a été publié dans presse, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *