Pétition de soutien aux AVS

Pour un métier d’accompagnant du jeune en situation de handicap
Mobilisons nous !

Parents, professionnels, AVS, syndicats, associations…, agissons ensemble !

Faisant fi de ses engagements de septembre 2009, de l’espoir donné aux parents de jeunes en situation de handicap et des propositions associatives et syndicales, le gouvernement renonce à la reconnaissance du métier d’auxiliaire de vie scolaire (AVS).

Depuis 2003, les auxiliaires de vie scolaire, qui accompagnent au quotidien les jeunes handicapés dans leur scolarité, sont toujours maintenus dans la précarité. Leurs compétences sont continuellement perdues au fil de la fin des contrats.

Nous réclamons dans l’urgence de la rentrée de 2010 le respect des engagements et la reprise d’une vraie concertation pour aboutir à :

  • Un véritable métier d’accompagnement du jeune en situation de handicap,
  • Une formation en adéquation avec les compétences exigées,
  • La création d’un service départemental à financement public et pérenne,

Les organisations syndicales et associations suivantes dénoncent cette situation inacceptable qui pénalise le parcours scolaire des élèves en situation de handicap : CFDT, CFE CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, UNSA, FNASEPH, UNAISSE, Autisme France.

Soutiennent également cette pétition (premiers signataires) : Handisup Pays de Loire, SAIS 92, Reflet 21, FG PEP…

Signer la pétition Voir les signataires

Ce contenu a été publié dans Pétitions, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 Responses to Pétition de soutien aux AVS

  1. Ping : Tweets that mention Pétition de soutien aux AVS - RASED en lutte -- Topsy.com

  2. vilain petit canard dit :

    Cessons de rêver !
    Les AVS ne deviendront jamais un métier d’accompagnement dans un pays où on ne cesse de fermer des postes d’enseignants de classe formés (enfin… plus ou moins à présent) et spécialisés !!!
    La loi de 2005 et l’accueil du handicap à l’école a évité à nos gouvernants de financer des structures adaptées (politique choisie par nos voisins Belges avec un plateau technique de qualité) et de faire baisser les chiffres du chômage pour une période et pour un salaire de misère (c’est tellement moins coûteux).
    Utopie du jour : péréniser 2 aides d’accompagnement au handicap par établissement, formés et rémunérés correctement.
    Mais non, ce serait trop simple… et ça deviendrait trop un travail de qualité.
    Et nous ne sommes plus dans des objectifs de qualité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *