Une contribution de Mouton Complètement Secoué

J’venais de lire aux aurores, entre mes deux litres de café bien noir, le résumé de l’entrevue à la DGESCO et les espèces de pauvres arguments foireux des hauts gradés du ministère……(y z’ont combien de primes eux pour oser débiter leur petit discours bien huilé auxquels ils font encore semblant de croire….??? 6 000 comme les recteurs qui ont bien supprimés plein de postes, pendant que les braves piou-piou continuent de rouler à leur frais la moitié de l’année, sur les sentiers aux noisettes….).

Je rêvais quand j’ai commencé rééduc. d’avoir un jour le poste G qui était dans la petite ville proche de ma chaumière….Il était occupée par une super collègue depuis longtemps. On avait bossé ensemble, elle venait aider dans ma classe….Tout seul dans mon école de RPI (chargé d’école, y disait, et putain comment c’est lourd une « école une classe » des fois !),   j’dev’nais fou à force de boulot pour essayer de faire avancer mes p’tits loups de CE1 CE2 (c’était pas encore les nouveaux vieux programmes, c’était plutôt de l’école rurale pas riche, pas moderne, mais plutôt calme dans l’ensemble….et déjà j’rigolais pas tous les jours). Y avait quand même des mômes qu’étaient pas vraiment là…et le jeune maître idéaliste de s’prendre la tête jusqu’à pas d’heure pour leur pondre la super séquence qui t’laisse sur l’cul, à laquelle pas un « apprenant » ne peut résister……..et de s’arracher les ch’veux le lendemain, parce que malgré tant d’énergie, ça n’allait pas … Y avait Marcel…..qui régulièrement devait faire un petit séjour dans le couloir, le temps qu’il se calme et qu’le maître retrouve ses esprits  (le môme que tout l’village redoutait, que toutes les mamans évitaient aux anniversaires, parce qu’il ne manquait jamais de faire exactement ce qu’il ne fallait pas faire…..) et la p’tite V….. d’une gentillesse……… et d’une tristesse !……., pour qui je multipliais les adaptations, sans résultats,  encéphalogramme désespérément plat… je m’obstinais à mettre « vu » sur son cahier, en face des exos tout faux, désespérants……. En ce temps là, y a douze ans, un autre temps, le RASED passait encore dans ce bled perdu, dans mon « nid d’aigle » disait l’inspecteur, charmé par le paysage (il était v’nu voir, un jour joyeux de septembre, pas en plein hiver, pas fou le bougre….).

Avec l’équipe du RASED, j’avais regoûté à de  l’analyse de pratique. On avait trafiqué un peu, j’avais accepté d’accueillir un ou deux spécimens atypiques d’autres villages voisins quand il y avait des divergences de vue trop marquées entre les parents et certains collègues. ça n’arrangeait pas vraiment mes résultats et mes statistiques de réussites aux évals de CE2….. J’ai fini par avoir envie de goûter à la vie de RASED moi aussi….La collègue rééducatrice m’a accueilli comme stagiaire (un peu hésitante car elle se savait très orientée psychanalyse et pas trop politiquement correcte….elle a pris le risque quand même….). J’ai vécu mes premières séances de rééducation avec elle….progressivement elle s’effaçait et me laissait répondre à ma façon quand les gamins m’interpellaient.

J’ai eu d’abord un poste, très loin (60 bornes le matin, 60 le soir, êtes vous motivés qu’on m’demandait,  sans rire ?). Puis un autre, plus prêt (je suis à 20 bornes de l’école de rattachement, un secteur de 27 écoles, sur 60 km d’est en ouest, pas de bureau, 40 euros de frais de déplacement pour le premier semestre quand je suis arrivé!). J’attendais que mes mômes grandissent, quittent le primaire….pour postuler sur le poste qui m’intéressait, sur mes terres, pour être moins « dispersé » (comme ils disent…) entre lieu de résidence et lieu d’exercice…Mais à son départ pour une juste retraite, le poste de la collègue que je convoitais a été supprimé (lors de la première vague de « sédentarisation » , vous vous souvenez ?).

Aujourd’hui, dans l’école de ma fille, deux terreurs font les 400 coups, usent les enseignants, inquiètent les autres mômes. L’un relève d’ITEP m’a t-on dit, il bénéficiait avant d’une AVS plein temps…Aujourd’hui, il profite royalement (la notification MDPH est toujours la même) de 6 heures que l’inspection académique a bien voulu piquer à une autre école (et on est prié de dire merci, bien gentiment et de ne pas bougonner…puisqu’on vous dit qu’il n’y a pas de problèmes de moyens à l’EN…C’est déjà ça….). L’autre école primaire publique de la ville, elle, accueille depuis peu, à « l’insu de son plein gré », un néo titulaire en formation en classe….hop la….).

Au RASED, il reste une enseignante d’adaptation, qui fait au mieux, ne prend pas ce qui ne relève pas de ces compétences et dépanne par téléphone les collègues qui ont pris ma suite dans le nid d’aigle (c’est trop loin pour le budget de déplacement alloué, donc…on gère la misère comme on peut….tant que les Marcel ne grimpent pas trop sur les tables, que les  Victoires ne se cognent pas trop la tête contre les murs).

La tension monte doucement. Les enseignants s’énervent contre les parents qui ne gagnent pas assez d’sous pour les coops, ne sont plus mobilisés, sont de plus en plus querelleurs et exigeants.

Les parents, (ceux que je croisent , c’est pas les pires…) sont de plus en plus critiques et s’indignent que les maîtresses limitent un peu ( parce qu’elles auraient des enfants aussi et souhaiteraient un peu les voir) les temps où elles se rendent disponibles pour rencontrer les familles. Les anges passent et baissent les yeux…..Quand j’ai tenté de dire, dans une réunion de parents, où en était la bataille des RASED, une brave dame de la PEEP m’a coupé brutalement la parole, parce que j’osais faire de la politique..  la PEEP bien sur, c’est apolitique ??  et depuis quand c’est sale la politique ? depuis quand l’école ne serait plus un terrain politique ? ……gr ……..j’enrage…..je me suis tu…..et quelques autres ont heureusement pris le relais pour informer cette brave dame des résultats des décisions apolitiques des ministres apolitiques qui légifèrent et sévissent en ce moment. ….

On n’est pas beaucoup à essayer de déminer le terrain et à essayer de garder un cap, un lien tenable, des objectifs raisonnables…. à ne pas hurler avec les loups, à refuser de rejeter la faute sur l’autre ….. à penser que cet état de délabrement organisé, il est le résultat d’une certaine politique qui plombe le quotidien des écoles, au nom de soi disant réformes de bon sens.  Cette année les heurts écoles parents, enseignants de classe et enseignants RASED se multiplient.

Quand je me présente maintenant….comme j’ai toujours du mal à dire rééducateur  ( j’ai pas non plus adhéré à l’idée, vu l’autre jour sur le forum, de psycho educateur, comme le psycho pédago des E…….j’y trouve un p’tit goût d’ortho pédagogue, qui va remettre droit quelque chose de tordu, qui va éduquer enfin quelqu’un qui ne l’aurait pas été, ……ce qui ne va pas du tout avec ce que je voudrais…)…..oups je m’égare…

Plouf plouf, …donc comme j’ai toujours du mal à dire rééducateur, j’propose qu’on se présente comme « Gisement d’Efficience » (ça,fait beau comme titre, moderne et tout, puisque c’est ça que nous serions, selon les nouvelles normes de gestion des ressources humaines de notre cher ministère). Ou bien comme « Anomalie Bloquante » ( ça  c’est la nouvelle réponse, un poil insultante à mon endroit, quand je martyrise ce pauvre Ulysse (le tout nouveau, tout beau super logiciel d’indemnisation des frais de déplacements des personnels itinérants, à lui tout seul il permet d’éradiquer une secrétaire par département, jusque là affecté à ce travail….encore un gisement d’efficience). J’essaie de lui faire avaler tous mes déplacements (c’est des trucs à haïr la mythologie ça, alors que c’est si utile les mythes), mais il coince dés mi-octobre parce que j’ai dépassé l’enveloppe (ainsi, grâce aux miracles de l’informatique on peut même faire disparaître tout ces kilomètres qui dépassent…..magique, merveilleux…).

C’est poétique non…? ça devrait faire son petit effet pour mes conseils d’école du deuxième trimestre….

Mouton complètement secoué

Ce contenu a été publié dans textes, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *