Répression policière à Dunkerque suite…

Suite de l’article : http://rased-en-lutte.net/2010/10/temoignage-du-camarade-de-sud-ct-mis-en-garde-a-vue-a-dunkerque/

Le  28 octobre à 14 h 00 plus de 70 personnes et personnalités du monde associatif et syndical étaient présent devant le commissariat à l’occasion de ma convocation, certains étaient venus de Lille et de Calais.

Je vous remercie pour votre soutien lors de cette épreuve. Il  s’agit, pour ce pouvoir aux abois, d’une tentative de criminalisation du mouvement ouvrier en lutte pour son droit à la retraite mais aussi du militantisme en général.

Vous me connaissez, et certains depuis plus de 25 ans comme militant aux MNLE, MRAP, PCF puis NPA, comme syndicaliste CGT puis Sud/ Solidaires, comme interlocuteur ou représentant de la société civile dans les instances officielles des pouvoirs publics et administrations pour des causes environnementales, sociales, sociétales et humanistes …

Aujourd’hui, c’est ma parole, contre celle d’une certaine police. Quelles que soient les suites de cette affaire, j’ai la conscience tranquille et sachez que je mérite toujours votre confiance.

L’homicide n’est plus retenu, néanmoins violences avec arme ! Ce que je conteste toujours. D’ après le syndicat de la magistrature qui m’épaule, c’est le fait le plus grave que le procureur pouvait retenir!

Je conteste toujours cette accusation, qui est une interprétation fallacieuse de la loi.

Le  28 octobre à 14 h 00 plus de 70 personnes et personnalités du monde associatif et syndical étaient présent devant le commissariat, pour me soutenir dans cette épreuve.

Je passe en audience le 10 décembre 2010 à 8 h 30 au tribunal de Dunkerque

Le procureur m’a notifié la convocation au tribunal de Dunkerque le 10 décembre à 8h30, avec pour chefs d’inculpation : Violences sur Se… Ar… , suivies d’une incapacité de travail n’excédant pas 8 jours, ces violences étant aggravées par les deux circonstances suivantes : sur dépositaire de l’autorité publique à savoir un fonctionnaire de police dans l’exercice de ses fonctions avec arme par destination à savoir en conduisant un véhicule automobile.

Je vois mon avocat pour obtenir  le rapport de police.

Suivant les articles de presse, il y a décalage dans la chronologie des faits entre ma version et celle de la police.

On part sur le procès des méthodes policières ( flics en civil)

Le Syndicat de la Magistrature s’occupe de mon dossier avec mon avocat, suite à la création d’un collectif national !  (Affaire de type Conti)

Encore Merci pour vos témoignages de sympathie et de soutien

N’hésitez pas à me fournir des témoignages de moralité avec copie recto / verso de votre carte d’identité à M. Christian Muys _ 95, rue de la chapelle 59279 LOON-PLAGE

Cordialement Christian MUYS

Ce contenu a été publié dans communiqué, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

One Response to Répression policière à Dunkerque suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *