Document FNAREN : présenter l’aide rééducative au sein du RASED

Une réponse originale des RASED à la difficulté scolaire : l’aide rééducative

Qu’est ce que la difficulté scolaire ?

La difficulté fait partie de tout apprentissage. Cependant certains élèves peuvent en cumuler plusieurs, se retrouver confrontés à un obstacle insurmontable, être perdus face aux exigences de l’école, ou encore se sentir peu concernés par les savoirs scolaires.

Ces enfants se retrouvent alors en grande difficulté, non seulement scolaire, mais également personnelle. L’estime de soi est touchée, les relations aux autres perturbées, la frustration liée à l’échec quotidien est immense.

Les causes sont multiples, pas seulement pédagogiques mais aussi langagières, intellectuelles, culturelles, affectives, éducatives, sensorielles, médicales… Les conséquences le sont tout autant.

Peut-on lutter efficacement contre la difficulté scolaire ?

La mission première du service public d’éducation est d’assurer la réussite de tous les élèves. La difficulté se manifestant à l’école, celle-ci doit pouvoir proposer les aides adaptées pour que chaque élève apprenne et progresse. Il existe des réponses variées dans l’école et hors de l’école en fonction des besoins des enfants et des causes de difficulté.

À l’intérieur de l’école, lorsque les aides mises en place par les maîtres ne permettent pas de progrès suffisants, les RASED interviennent pour tenter de déterminer les causes des difficultés afin d’orienter vers une aide adaptée (soutien par le maître, aide spécialisée par le RASED, aide à l’extérieur de l’école).

Il est possible de lutter contre la difficulté scolaire dans la mesure où l’aide proposée est réellement adaptée à la nature de cette difficulté.

Le soutien par le maître ou les aides spécialisées des RASED, est-ce la même réponse ?

Le soutien est mis en œuvre par le maître de la classe, ou tout autre maître de l’école. Il consiste en un rattrapage, des révisions, une reprise des notions qui n’ont pas été comprises ou apprises.

Il peut prendre plusieurs formes :

– Aide personnalisée en dehors du temps scolaire (2 heures hebdomadaires)
– Stages de remise à niveau pendant les vacances scolaires
– Aadaptation de l’enseignement dans la classe

Le soutien peut donner des résultats positifs avec des élèves rencontrant des difficultés d’apprentissage ponctuelles et isolées, soit pour 1 élève en difficulté sur 5, comme le montre la récente recherche menée par l’Université Paris-Descartes.


Les aides spécialisées :

Les aides spécialisées sont mises en œuvre par les enseignants spécialisés des RASED sur le temps scolaire. Elles s’appuient sur les compétences de l’enfant et non sur ses difficultés. Elles restaurent la motivation, l’estime de soi, les processus de pensée, la mise en place de stratégies, tout en permettant aux élèves de retrouver une dynamique d’apprentissage et de faire l’expérience de la réussite.

Il en existe trois types
: Les aides psychologiques, les aides à dominante pédagogique, plus centrées sur la maîtrise des attitudes et méthodes de travail, et les aides à dominante rééducative qui concernent davantage la construction du statut d’élève et son engagement dans une dynamique d’apprentissage.

Le RASED, comment ça fonctionne ?

Le RASED est une équipe composée de 3 types de personnels :

• psychologues scolaires
• enseignants chargés des aides spécialisées à dominante pédagogique (également appelés «maîtres E»)
• enseignants chargés des aides spécialisées à dominante rééducative (également appelés «rééducateurs» ou «maîtres G»).

Ils travaillent sur un secteur plus ou moins important d’écoles.Les enseignants alertent le RASED lorsqu’un élève rencontre des difficultés importantes pour lesquelles les aides mises en place par les maîtres ne sont pas opérantes.

L’équipe du RASED analyse la situation avec l’enseignant afin de déterminer la nature de la difficulté, les besoins de l’élève, et orienter vers l’aide la plus adaptée.

Lorsqu’une aide spécialisée s’avère nécessaire, l’enseignant spécialisé construit un projet d’aide pour et avec l’enfant auquel sont associés le maître de la classe, les parents et les partenaires extérieurs.

L’aide spécialisée ne se limite donc pas à une aide à l’élève, mais met en place tout un dispositif où chacun agit avec ses compétences propres dans une même dynamique. Ce dispositif peut également être mis en œuvre en amont des difficultés pour éviter leur apparition.

L’aide rééducative, une réponse originale

Elle s’adresse à l’enfant qui manifeste à l’école des difficultés affectant sa capacité à apprendre et à se comporter comme un élève, malgré les différentes aides apportées par le maître de la classe. Elle s’avère particulièrement pertinente quand l’enfant n’est pas disponible pour les apprentissages ou se trouve dans l’incapacité de répondre aux attentes scolaires. L’aide rééducative permet de contourner le blocage scolaire en utilisant le jeu ou tout autre support créatif. L’enfant s’y découvre capable d’imaginer, de créer, de comprendre, d’accepter les règles, de se mettre à la place de l’autre, de s’affirmer sans tyranniser, de se contrôler, de se projeter, d’analyser… compétences indispensables à l’adaptation sociale et à la réussite scolaire.

L’aide rééducative, réponse originale et unique en Europe, est plus adaptée et plus efficace que l’aide personnalisée dans 4 situations sur 5. Les élèves bénéficiant d’une aide rééducative font des progrès non seulement dans les acquisitions scolaires, mais également dans les compétences cognitives (mémoriser, raisonner…), sociales (communiquer, assumer les conséquences de ses actes…) et relationnelles (acceptation de l’autorité et des règles, bonne estime de soi…).

Les RASED peuvent-ils encore fonctionner aujourd’hui ?

Avec la suppression d’un tiers (3000) des postes à la rentrée scolaire 2009, beaucoup de RASED ne sont plus composés des 3 types de personnels pourtant indispensables à une compréhension fine des causes de la difficulté scolaire et des besoins de l’enfant. Par ailleurs, les départs en formation spécialisée ont diminué de manière drastique (36 personnes en formation de rééducateur en 2009 contre 252 en 2008). Enfin, les professionnels des RASED doivent intervenir dans des secteurs encore plus vastes, voire n’interviennent plus du tout sur nombre d’écoles, ne pouvant pas combler les postes supprimés.

L’équité du service public n’est plus assurée : les listes d’attente ne cessent de s’allonger, beaucoup d’élèves ne bénéficient plus de l’aide dont ils ont besoin et à laquelle ils ont droit, trop d’élèves partent au collège sans avoir été aidés…

E-mail : fnaren@fnaren.asso.fr
Site : www.fnaren.com

Contacts :
Bureau national : 143, rue Adolphe-Pajeaud – 92160 ANTONY

Christiane de Nicola – secteur communication
05 63 02 51 65 – Mobile : 06 69 01 33 50
christianedenicola@fnaren.asso.fr
Francis Jauset – président
06 14 66 26 48
francis.jauset@fnaren.asso.fr

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Document FNAREN : présenter l’aide rééducative au sein du RASED

  1. cécile dit :

    Bravo pour ces documents !!

  2. Leménager dit :

    Bravo! Document très bien rédigé, clair et précis, qui mérite d’être connu de tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *