Copinage : La Vache bleue au théâtre de la Verrière à Lille

« Nomade» et «Pas perdus», du 6 au 10 octobre

Durant trois ans, nous avons travaillé sur la thématique du Nomadisme. De ce travail sont nés deux créations : «Nomade », spectacle pour les tout-petits de 1 à 4 ans et leurs parents et «Pas perdus», spectacle tout public à partir de cinq ans. Deux spectacles de la compagnie à découvrir au Théâtre de la Verrière (28 rue Alphonse Mercier à Lille) du 6 au 10 octobre, et une soirée particulière consacrée à la liberté de circulation, le samedi 9 octobre, parce que depuis nous avons été rattrapés par l’actualité…

Nomade. La Vache bleue. Spectacle pour les tout-petits et leurs parents à partir de 1 an.

C’est un spectacle avec de la musique, des chansons et des comptines.  Plus particulièrement des berceuses aux paroles souvent tristes mais qui éclairent la réalité. Une ouverture au monde, une invitation au voyage, au nomadisme…

Nomade, c’est aussi une histoire : celle du périple de la famille Escargot, et plus particulièrement de l’enfant Escargot., personnage imaginaire, toujours en mouvement, en cheminement voulu ou forcé…

Mercredi 6 octobre à 10h30. Tarif unique : 5 euros. Attention : jauge public limitée… Réservation plus que conseillée au 03.20.54.96.75.

Pas perdus. Par la Cie La Vache bleue. Spectacle tout public à partir de 5 ans.

« Dix ans ailleurs, c’est mieux qu’un an ici. Et c’est pour ça que l’on part. C’est Papa qui parle et il ne rigole pas avec ça. Là-bas, c’est mieux, alors on part, là-bas, là où c’est mieux, enfin, pas pire qu’ici, qu’il dit. Je ne comprends pas, mais je ne lui dis pas.  Parce que, Papa, il rigole pas. Pas avec ça.»

Une petite fille raconte le voyage, entrepris par toute sa famille pour venir de « là-bas » à « ici». Le chemin, les rencontres, bonnes ou mauvaises, les moments difficiles ou joyeux, parfois les deux en même temps. C’est toute la difficulté de ce cheminement, ses peines et ses joies qui prennent vie avec ses mots simples.

Mercredi 6 octobre à 15h / Jeudi 7 et Vendredi 8 octobre à 10h et 14h30 (scolaires) / Samedi 9 octobre à 19h / Dimanche 10 octobre à 16h.

Tarif : 10 euros Tarif plein / 7 euros Tarif réduit / 5 euros – de 12 ans.

Attention : jauge public limitée… Réservation conseillée au 03.20.54.96.75

Et durant toute la semaine au Théâtre de la Verrière…

Sortir de l’ombre. Samuel SYLARD / toiles et installation lumineuse, Jef NEDELEC / photographies, carnet de lutte des sans papiers lillois, Anne SORTINO / son. ExpositIon visible aux horaires de représentation des spectacles et le mercredi toute la journée.

Samedi 9 octobre dés 19h : Soirée « Liberté de circuler »

Autour de la liberté de circulation, spectacle, expo, film et débat sur la condition des gens du voyage et des migrants ici et aujourd’hui…

19h : Spectacle « Les Pas perdus » cie La Vache bleue (Tarif : 10 euros / 5 euros, reservations : 03.20.54.96.75)

20h : Projection du film « Traverser » et Débat (entrée libre)

Traverser. Film de Marine Place.

Avec Ahmed Olfate et Marie-Pierre Feringue. Durée 23 mn.

Jeanne, une femme d’une cinquantaine d’années, est hospitalisée pour une longue durée. Azim, un jeune réfugié afghan, est amené aux urgences après être tombé d’un camion en partance vers l’Angleterre. Ils se rencontrent et s’attachent l’un à l’autre, dans un moment particulier et fragile de leur existence.

Débat : »Liberté de circulation et condition d’accueil des migrants ici et aujourd’hui. »

Avec Mathilde Pette, doctorante en sociologie, Université de Lille 1 et CLERSE-CNRS, Jessy Cormont, sociologue et militant association « idées à coudre», Gérald Dumont, auteur du texte du spectacle «Pas perdus», des représentants de la LDH et du CSP 59….

L’heure est à la mobilité, nous dit-on : mobilité des moyens de transports de plus en plus rapide, mobilité encouragée pour aller travailler, mobilité obligée pour des salariés délocalisés , mobilité exaltée des cadres et des dirigeants… Le Pouvoir, la puissance se mesure désormais à la capacité de se déplacer, de circuler, et ceci  le plus vite possible, d’un lieu à un autre, car la mobilité c’est aussi de l’argent…Et pourtant, la circulation des êtres est toujours l’objet des réglementations les plus sévères… Car le droit à circuler librement n’est pas un droit égal entre tous… Le droit de libre circulation acquis pour les marchandises et pour les plus aisés ne l’est pas pour les classes supposées dangereuses, les pauvres, les sans papiers, les roms…

www.vache-bleue.org

Ce contenu a été publié dans Agenda, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *