Le ministère de l’Éducation Nationale précise la répartition des 16.000 postes qui seront supprimés dans le cadre du budget 2011.

8.967 postes d’enseignants seront supprimés dans les écoles primaires publiques (maternelles et élémentaires), dont 5.600 au titre d’une « résorption » d’un actuel « surnombre » d’enseignants, selon le ministère.

4.800 postes d’enseignants de collèges et lycées publics.

– 600 postes au sein des personnels administratifs de l’Éducation nationale

– 1.633 postes dans l’enseignement privé sous contrat.

Le ministère, précise que le choix des postes supprimés va être fait « au plus près du terrain »,  académie par académie, en s’appuyant sur les critères suivants :

– Possible augmentation de la taille des classes dans les écoles et les collèges « qui ne relèvent pas de l’éducation prioritaire ».

– Les enseignants actuellement affectés en dehors des classes vont être ramenés devant les élèves. Mais l’activité des « Rased », ces enseignants spécialisés dans la lutte contre l’échec scolaire qui suivent quelques élèves à la fois, « n’est pas remise en cause ».

– Suppression à terme dans les écoles des intervenants extérieurs de langues étrangères, qui devront être enseignées « à 100% » par les professeurs.

– Regroupements possibles d’établissements scolaires.

– Diminution des décharges des services d’enseignement.

– Adaptation de l’offre de formation des lycées généraux et professionnels, en mutualisant certaines options rares entre différents lycées.

– Poursuite de la diminution de la scolarisation en maternelle des enfants âgés de deux ans, sauf dans les établissements de l’éducation prioritaire « ambition réussite » et « réussite scolaire ».

– Adaptation des dispositifs de remplacement des enseignants absents, notamment en organisant la formation continue des professeurs en dehors de leur temps de service.

– « Rationalisation » des moyens en personnels administratifs.

Ce contenu a été publié dans communiqué, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 Responses to Le ministère de l’Éducation Nationale précise la répartition des 16.000 postes qui seront supprimés dans le cadre du budget 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *