Maternelle et Élémentaire : la saignée à blanc !

On vient d’apprendre que l’enseignement primaire est saigné à blanc dans les annonces de postes faites pour 2011 : moins de la moitié des recrutements par rapport à 2010 : 2 916 postes de professeurs des écoles sont proposés contre 6 577 l’année dernière (1). À titre d’exemple, l’académie de Versailles qui est l’une de celles où il y a le plus d’élèves, passe de 750 postes à 480 (2) ! C’est dramatique pour les jeunes qui envisagent de passer ce concours. Mais c’est aussi terrible pour les enfants et les familles. Car la natalité se maintient et augmente, même par rapport au baby-boom de l’an 2000 (796 000 nouveaux nés en 2008 contre 774 800 en 2000 – chiffres Insee). Et environ 11 000 professeurs des écoles partiront en retraite en septembre 2011. Qui va enseigner à ces élèves ?

La tactique, pour le gouvernement est double. D’ici à un an ou deux, au nom de l’autonomie des établissements, l’État veut obliger à des recrutements locaux d’enseignants vacataires (pour les établissements qui le pourront selon les dons du privé, des familles et des collectivités locales). Cette application de la conception européenne des services rendus aux publics dans un fonctionnement marchand est une trahison envers l’école de la République, un gâchis face aux besoins d’une nouvelle étape de démocratisation scolaire. À court terme, le gouvernement veut fermer les classes de toute petite, petite et moyenne section de maternelle pour récupérer les postes en élémentaire et y maintenir un nombre d’enseignants tolérable face aux élèves. C’est déjà ce qui s’était passé depuis le baby-boom de l’an 2000, où ce sont les élèves de deux ans, puis trois ans (et même des quatre ans dans les zones à plus faible densité) qui n’ont plus été accueillis.

C’est dramatique car aucune structure ne peut mieux que l’école maternelle permettre le développement de l’enfant par le biais du savoir, lui faire acquérir ce qui est indispensable à l’entrée au CP (savoir découper, tenir un stylo, classer des éléments par critères, reconnaître des sons, identifier les étapes d’une histoire…). La scolarité obligatoire dès l’âge de trois ans (et la scolarisation dès deux ans pour les familles qui le souhaitent) est nécessaire pour avancer vers l’égalité de réussite scolaire, pour préparer chacun à une scolarité longue, indispensable dans un monde où les savoirs seront plus complexes. Créons des collectifs de lutte, école par école, pour obtenir l’ouverture des classes nécessaires à cette scolarisation.

Avant deux ans, les naissances se poursuivant, l’exigence grandit de création d’un service public de la petite enfance pour à la fois harmoniser les structures existantes et déployer les capacités d’accueil sur tout le territoire national. Ces structures sont un atout pour le développement de l’enfant. Elles le sont aussi pour libérer les couples, et en particulier les jeunes mères dans leur vie sociale et professionnelle.

L’augmentation des effectifs montre un défi : répondons-y non par le marché, mais par le service public d’éducation, comme un enjeu de civilisation !

(1) http://www.education.gouv.fr/cid52536/postes-offerts-aux-concours-de-recrutement-2011.html.

(2) Les chiffres par académie : http://www.education.gouv.fr/cid4438/postes-offerts-aux-concours-externes.html.

Par Emilie Lecroq, Saint-Denis, 
réseau école du PCF

Ce contenu a été publié dans communiqué, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Maternelle et Élémentaire : la saignée à blanc !

  1. Excellent commentaire; luttons : persévérance, ténacité, détermination, et surtout, ……….. VITE, le CHANGEMENT !
    En toute amitié,
    Georges Buisset

  2. Julie dit :

    Oui, c’est dramatique. Mais QUE pouvons-nous faire, concrètement? Il est temps d’agir. Les manifestations de 2008 – 2009 n’ont pas été suffisamment médiatisées, on nous ignore… La population ne se sent pas concernée ou n’est pas au courant… Si seulement tous les parents d’élèves pouvaient être au courant… LA on aurait un certain pouvoir!

  3. LACHAIZE JONATHAN dit :

    Pour celles et ceux qui voudraient en discuter:

    Je me présente, Jonathan Lachaize, resposable d’un Groupe Thématique sur l’Ecudation dans un parti politique, si vous avez le désir d’échanger avec moi sur les problèmes que rencontre l’Education en france, vous pourvez soit m’ajouter via Facebook, soit me contacter par mail:

    jonathan-elric@hotmail.fr

    Merci a vous, et merci pour cet article.

  4. vilain petit canard dit :

    Et oui Julie que pouvons-nous faire à part continuer à dénoncer le mensonge coûte que coûte…
    Depuis 2008, la plupart des citoyens sont informés, y compris les enseignants (« ces fainénants d’enseignants, toujours en congés, de quoi se plaignent-ils, ils ont un boulot eux !!! »), beaucoup soutiennent néanmoins, trop peu participent activement et régulièrement à des actions d’information, certains braves ont été très sévèrement punis pour l’avoir dit, beaucoup subissent des pertes d’emplois, des difficultés financières et souffrent dans le pays et dans toute cette « belle » Europe…
    Alors beaucoup trop, bien qu’étant informés, préfèrent se regarder le nombril et croirent qu’ils seront épargnés et que la tempête va passer… Grave erreur, la tempête est de plus en plus dévastatrice !
    Nos dirigeants, qu’ils soient de droite ou de gauche (quand j’entends que D.Strausskan remonte dans les sondages c’est effrayant ! mais il travaille déjà main dans la main avec Sarko !), ont les mêmes cartes européennes en main ! La rentabilité quoiqu’il en coûte à l’humain, aux exploitants, aux ouvriers, aux classes moyennes, vaches à lait d’un pays !
    Alors jusqu’à quand vont-ils pouvoir tirer sur la ficelle en règnant par la division et la terreur (car c’est là qu’ils sont très forts…une réforme à la fois, une catégorie professionnelle à la fois…et la répression à outrance au lieu de la prévention) ? Personne ne le sait…
    Bon courage à tous ceux qui luttent encore !

  5. laetitia dit :

    quelle action prévoyez-vous ? Il y a un mouvement de grève ds le secondaire dès le lundi 6 septembre : y participez-vous ?

  6. alexia dit :

    D’accord, mais que faire?? j’ai 24 ans, et plus j’écoute autour de moi, plus je regarde la TV, plus je lis d’articles je me pose cette question: que faire??

  7. Laurent dit :

    je suis assez content de voir de nouveaux noms à travers ces commentaires…

    signe que nous ne sommes pas encore morts…

    REVE GENERAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *