Petit lexique à l’usage du président : l’Humanité offre à Nicolas Sarkozy une séance de révision.

Approximations, amalgames, stigmatisations… Depuis hier, le gouvernement multiplie les déclarations inexactes sur un sujet qu’il ne maîtrise visiblement pas… Nicolas Sarkozy promet ainsi une réunion le 28 juillet à l’Élysée sur « les gens du voyage et les Roms », associant deux communautés qui n’ont ni la même histoire ni le même statut juridique. La palme revient toutefois au porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, qui déclarait hier à la sortie du Conseil des ministres : « On a beau être rom, gens du voyage, parfois même français au sein de cette communauté, on doit respecter les lois de la République. » Une séance de révision s’impose !

Roms

Le terme désigne les populations qui ont émigré du Rajasthan, dans le nord de l’Inde, vers l’an 1000 après Jésus-Christ. Estimés à 7 millions, ils constituent aujourd’hui la plus grande minorité d’Europe. La plupart vivent en Roumanie et en Bulgarie, presque tous sous le seuil de pauvreté. Des conditions de vie qui les poussent à émigrer vers la France ou l’Italie. Citoyens européens, ils sont pourtant soumis à un régime spécial qui les prive de liberté de circulation : après trois mois en France, ils doivent justifier d’un emploi dans une liste de 150 métiers, sous peine d’être expulsés du territoire. Les Roms constituent donc le gros du bataillon des reconduites à la frontière : près du quart en 2008.

Gens du voyage

Cette catégorie administrative, créée en 1969, désigne des citoyens français qui résident habituellement en abri mobile terrestre. Entre 400 000 et 500 000 en France, ils recoupent des groupes divers (Manouches, Gitans, Yéniches…) soumis à un régime d’exception : sous peine d’un an de prison, ils ne doivent jamais se séparer de leur livret de circulation, qui doit être visé, tous les trois mois, par un commissaire de police ou commandant de gendarmerie. Pour bénéficier du droit de vote, ils doivent faire valoir un rattachement de trois ans ininterrompus dans une commune. Environ un tiers des gens du voyage sont restés itinérants.

Campements

Le chef de l’État promet l’expulsion « de tous les campements en situation irrégulière ». De quoi parle-t-il …

Suite de l’article de Marie Barbier sur

http://www.humanite.fr/23_07_2010-petit-lexique-%C3%A0-l%E2%80%99usage-du-pr%C3%A9sident-450476

Ce contenu a été publié dans presse, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Petit lexique à l’usage du président : l’Humanité offre à Nicolas Sarkozy une séance de révision.

  1. Jésahel Benoist dit :

    Pour plus de précisions, voir les intéressés. La voix des Rroms, c’est là : http://rroms.blogspot.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *