18 juin 2010… Appel à « l’insurrection des consciences »

L’histoire n’est pas une vague nostalgie.

Elle est une nécessité pour l’avenir.

Car l’histoire se répète.

Chaque fois que les peuples s’efforcent d’avancer vers le progrès social, la machine opère pour saper les principes d’équité humaine.

Un nouvel exemple nous en est donné dans le système scolaire français. Avec les treize fiches élaborées par le ministère à destination des recteurs et Inspecteurs d’Académie, un nouveau pas vient d’être franchi dans la désastreuse politique de démantèlement du service public d’éducation. École maternelle, RASED, formation, remplacements, écoles rurales… rien n’est épargné.

Accepter ces perspectives, ce n’est plus faire preuve de loyauté, mais de complicité.

Éveillons les esprits autour de nous.

Le 24 juin, envoyons un signal fort.

J’en appelle aux syndicats pour qu’ils fassent taire leurs divergences. Il nous faut des consignes claires et énergiques quant à la façon de résister aux mesures iniques qui se mettent méthodiquement en place : évaluations, livrets de compétences et autres…

Un système éducatif plus juste est possible, mais il faudra lutter.

Jean-Paul Walter

Directeur d’école

Ce contenu a été publié dans Appels, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à 18 juin 2010… Appel à « l’insurrection des consciences »

  1. Laurent dit :

    En fait, si je comprends bien M Walter….. RESISTANCE !!!!

    Suis assez d’accord avec le message adressé aux syndicats.
    A quand la fin des « actions » de suivisme ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *