Les « attaques dans l’Éducation nationale » dénoncées par Sud, F0 et RASED

C’est ce qui s’appelle ne pas avoir de bol. Contester une politique gouvernementale n’a rien de drôle en soi. Mais en plus, quand il faut manifester sous une averse de grêle. …

.. C’est ce qui s’est passé lors du rassemblement de militants Sud éducation, FO et du collectif RASED en lutte, devant l’inspection académique.

Le message adressé à l’inspecteur, qui a reçu une délégation, ne varie pas : les militants refusent la fermeture de 72 classes primaires dans le département à la rentrée 2010, avec « 57 postes de remplaçants décimés ». Concernant les RASED (réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficultés), « c’est un démantèlement contre lequel on s’est mobilisés.

En réduisant le nombre de gens envoyés en formation, c’est une extinction cachée des RASED, affirme un militant. Les RASED ont fait leurs preuves, ils coûtent cher mais ils marchent. La réforme du lycée prétend être au plus près des élèves en difficultés. Si on détruit les RASED, ce discours d’aide aux élèves dans le second degré, c’est du flan. »

Le mot d’ordre reste donc la lutte contre « le démantèlement du service public d’éducation dans le Pas-de-Calais. » •

PH. SAMI BELLOUMI

http://www.lavoixdunord.fr/

Ce contenu a été publié dans presse, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *