Visite de Luc Châtel en Haute-Savoie

 DSC06388 par luc.chatel

DSC06388 par luc.chatel

Communiqué des Parents de la Vallée Verte

Nous avons eu la visite surprise de Luc Châtel ce lundi !!

Une première annonce avait été faite pour une visite le 25/02, mais avait été annulée dans la foulée juste avant les vacances. Dommage, ça nous laissaient près de 2 semaines pour se préparer, s’organiser pour mobiliser, retaper les banderoles, répéter les chansons… Une aubaine !! Mais notre  » DRH  » s’est ravisé (probablement était-il arrivé à la même conclusion), il a finalement opté pour une visite surprise un lundi au milieu des vacances scolaires, annoncée juste le samedi précédent. Autant dire que tous les éléments étaient cette fois réunis pour que les banderoles n’aient pas le temps de fleurir. C’était sans compter sur notre ténacité !

Son timing était bien réglé :

* 16h00 : Réunion avec la Fédération des Œuvres Laïques, les élus et le rectorat – Onnion (74)
* 17h10 : Point presse – accréditation préalable
* 18h : remise de la Légion d’Honneur à M. Jean Berthet (voir ci-dessous) – Feigères (74)
* 20h : réunion publique dans le cadre de la campagne UMP pour les élections régionales – Groisy (74)

Une poignée d’irréductibles défenseurs de l’école publique avait tout de même fait le déplacement à Onnion (une dizaine de parents et enseignants du primaire) et à Groisy (collectif « Maintenons des lycées de qualité »).

Les priorités des candidats UMP ont été énoncées très clairement pendant la réunion publique : défendre l’enseignement privé de la maternelle au supérieur ! Comment ne pas en être convaincus après la remise de la légion d’honneur à M. Berthet pour son dévouement à développer l’enseignement privé dans le département, que des signes forts et sans ambiguïté…

Pour terminer en beauté, je vous propose de lire l’interview réalisée dans l’après-midi :

En quoi consistent les séminaires de crise que vous allez organiser pour les chefs d’établissement ?

– C’est une formation nouvelle que nous avons mise au point avec l’École supérieure de l’Éducation nationale, qui forme les personnels d’encadrement, et l’Institut national des Hautes études de sécurité.  C’est une formation à l’exercice de l’autorité en situation de crise, à travers des études de cas, des jeux de rôle, etc. Elle s’adressera, d’ici la fin de l’année scolaire, aux 400 chefs d’établissements les plus sensibles.

On travaille pour cela main dans la main avec Brice Hortefeux.

Lire la suite dans : le dauphine

Ce contenu a été publié dans Comptes rendus, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *