COMMUNIQUE DE PRESSE FSU 06

 police brutality par speachless

police brutality par speachless

Nice, le 22 janvier 2010

Inadmissible remise en cause de la liberté d’expression à Nice !

La manifestation de Nice pour la défense des services publics de ce jeudi 21 janvier a été marquée par de graves incidents suite à l’intervention de la police. Deux enseignants, militants de la FSU, ont été interpellés et amenés au commissariat. Leur crime ? Porter des masques à l’effigie du Président de la République. Sort identique pour un élu régional communiste qui s’était interposé pour empêcher cette arrestation injustifiée. Un autre militant de la FSU qui filmait la scène a été projeté à terre. Transporté à l’hôpital, il s’est vu prescrire 8 jours d’ITT.

La FSU a réagi immédiatement auprès des services de la préfecture pour demander la libération des deux manifestants et de l’élu. Elle a exigé qu’aucune procédure ne soit engagée à leur encontre. Les représentants syndicaux ont annoncé que de la manifestation ne se disloquerait pas tant que les trois personnes interpellées n’auraient pas rejoint le cortège. A 12h00, ils étaient parmi nous et prenaient la parole…

A 12h30, une délégation de la FSU et de la CGT était reçue par le préfet et son directeur de cabinet. Elle a dénoncé l’attitude de la police qui constitue une remise en cause de la liberté d’expression et demandé qu’une enquête soit menée. Ce à quoi le Préfet des Alpes-maritimes s’est engagé.

On ne peut que s’interroger sur le comportement de certaines forces de police qui cherchent à provoquer des incidents et des dérapages afin de discréditer les manifestants et les organisations syndicales.

Gauthier BROQUET Secrétaire départemental FSU 06

Ce contenu a été publié dans Comptes rendus, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *