1800 suppressions de postes RASED en 2010 selon le SDEN CGT de Gironde

TOUTES ET TOUS EN GRÈVE

le 24 novembre 2009

11 200 emplois en 2008 !

13 500 emplois en 2009 !

16 000 emplois pour la rentrée 2010 !

PERTE PROGRAMMÉE de 80 000 emplois au total pour 2012 !

Et il faudrait se taire !!!

Nous subissons de plein fouet dans les écoles les suppressions de postes avec la disparition programmée des RASED Intervention restreinte, quand elle existe encore, des maîtres spécialisés, secteurs entiers sans psychologue scolaire… Et à la suppression de 1500 de l’année dernière va s’ajouter une nouvelle suppression de 1800 postes à la prochaine rentrée !

Nous refusons ces suppressions et nous revendiquons non seulement la récupération de la totalité des postes RASED mais demandons la création de postes supplémentaires.

Nous condamnons les mesures que nous subissons aujourd’hui dans les écoles.

l’aide personnalisée qui alourdit la journée de travail des enseignants et des élèves en difficulté et dont la principale motivation est de justifier la suppression de postes de fonctionnaires, avec le suppression des postes RASED. Nous désapprouvons le fait que chaque enseignant puisse être seul responsable désormais de la prévention des difficultés scolaires,

les nouveaux programmes rétrogrades et dénoncés par tous les évaluations CE1/CM2 qui ne sont que des évaluations bilan, ne permettent pas la remédiation et s’inscrivent dans un contexte d’évaluation à outrance.

Les attaques contre le droit de grève avec le service minimum d’accueil et contre le droit syndical avec des restrictions sur les réunions d’information syndicale le traitement des personnels EVS et AVS qui n’ont que des contrats précaires sans possibilité de formation diplômante, alors que leur emploi justifierait la création de véritables postes statutaires.

Contre ces mesures, contre tout ce qui affaiblit le fonctionnement de l’école, nous revendiquons le retrait des décrets Darcos.

Il est évident que ces suppressions de postes dégradent l’offre de formation, nuisent aux conditions de travail des élèves et des personnels : classes surchargées, redéploiement incohérent de personnel, baisse du nombre de postes aux concours, salaires dévalorisés, accentuation du chantage sous toutes ses formes (primes, service minimum d’accueil…)

Chacun d’entre nous est concerné par ces attaques !

Nous refusons toutes ces « réformes » :

• Décrets Darcos en primaire

• Généralisation du Bac Pro 3 ans en LP

• Réforme du Lycée Général et Technologique envisagée

• Disparition programmée des IUFM

• Mastérisation des concours

Ces mesures n’ont pour but que la casse du Service Public d’Education.

Nous exigeons la restitution de tous les postes supprimés, nous n’acceptons plus cette nouvelle dégradation de nos conditions de travail et la souffrance qu’elle engendre.

RASSEMBLEMENT à 11h30 devant la préfecture au moment de l’audience avec le Préfet et MANIFESTATION jusqu’à la place de la République en passant devant le Rectorat à l’appel de la CGT Educ’Action33, FSU33 (SNES, SNEP, Snuipp)

Syndicat Départemental de l’Education Nationale
Bourse du travail, Bureau 101
44, Cours Aristide Briand

33075 BORDEAUX CEDEX

Tel : 05 – 56 – 91 – 80 – 54


Courrier électronique : poleecolecgt33@gmail.com

Ce contenu a été publié dans Appels, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à 1800 suppressions de postes RASED en 2010 selon le SDEN CGT de Gironde

  1. bridelance vincent dit :

    je constate amèrement que cette info de franck fondé ou pas fondée je ne sais pas… ne suscite qu’un long silence…. et je me dis que tout va bien pour tous les collègues rased de france eh bien…. tant mieux pour eux…. tout le monde fonctionne en attendant la prochaine annonce du ministre tout ça me laisse pantois et le terme est faible…

  2. cécile dit :

    info à vérifier… quelqu’un s’en charge??

  3. vilain petit canard dit :

    1800 ? 800 ? 250 ? De toute façon, on connait l’objectif final : extinction !

    Et qu’est-ce qui émoustillent les médias dans ce pays depuis 24 h ? La réforme du lycée ? Les suppressions de postes ? Les sans-papiers ? Les actifs dépressifs ?

    Le plus graaaaaaaaaaaaaaand scandale intolérable de ce pays c’est…

    la main de Thierry Henri !!!

    « Est-ce que tricher c’est gagner ? » et nos politiciens se la jouent « chocking » mais ce gouvernement en est une parfaite illustration ! Mais quelle bande d’hypocrites !

  4. Laurent dit :

    – suis assez d’accord avec Vincent (alias la grosse voix 🙂 )…
    j’ai tenté hier de joindre les divers syndicats de la région de Bordeaux….la FSU SEMBLE confirmer, en me parlant des postes surnuméraires et disant qu’il fallait se plonger dans le porjet de finance 2010 (si qqn veut s’y coller….)
    pas réussi à joindre Sud éducation…

    si je sais qqch…j’vous dit quoi….
    Ha oui…mardi 24…vous avez quelque chose de prévu ????????

  5. sergio dit :

    La suppression de 1800 postes rased en 2010, c’est un hoax.

    voir le document budgétaire (http://www.performance-publique.gouv.fr/farandole/2010/pap/pdf/PAP2010_BG_Enseignement_scolaire.pdf

    – les seules mesures annoncées (page 50) sont la suppression de 9182 postes de stagiaires ( les recrutés aux concours sont affectés directement dans les écoles, donc plus de stagiaires) et l’ octroi de 2182 postes pour les écoles.

    – concernant les 1800 postes rased qui seraient supprimés,y a une confusion avec la diminution de 1833 ETPT (équivalent temps plein travaillés) annoncée page 52 (extension en année pleine des mesures 2009). Ce ne sont pas des postes, et ce ne sont pas des suppressions. C’est la simple conséquence comptable des 3000 suppressions rased de 2009.
    En effet, quand on ferme 10 postes au budget 2009, cela n’a d’effet qu’à partir du 1er septembre 2009, donc cela fait au plan comptable (les salaires à verser) 10 postes x 4mois/12, soit 3,33 ETPT seulement en moins en 2009. L’année suivante 2010, sans suppression nouvelle, il y a 8 mois en moins de salaires à verser (janvier à août) soit 10 postes x 8mois/12, 6,66 ETPT en moins.
    Ces 1833 ETPT en moins ne correspondent qu’aux 3000 postes supprimés en 2009 et n’entrainent donc aucune nouvelle suppression de postes.

    Donc il y a eu 3000 suppressions l’an dernier (les 1500 « surnuméraires » n’existent pas et n’ont jamais existé budgétairement) et 0 cette année.

  6. fRENOY VERONIQUE dit :

    bien le bonjour, à tous les enseignants spé et les autres…mais surtout aux enfants en difficulté!!!! Nous les premiers!
    J’ai l’impression,que l’on se promène parfois ,sur MARS…..
    J’ai été à la rentrée dernière concernée par la suppression de mon poste E, en Rased, sur une 20ène d’écoles !! MAIS…….une collègue « zill » après avoir demandé à notre Inspecteur départemental, la possibilité d’obtenir, mon poste, parce que intéressée par le spécialisé (à vérifier !)…..exerce aujourd’hui, sur ces mêmes écoles, sans aucun soucis !!! (bien sûr possible, après une «  »entourloupe administrative !).
    Bien évidemment, je suis montée au créneau…auprès de..mon Inspecteur, mais aussi de la collègue en question…….
    Trop long à vous détailler, mais suisdisponible au 02-96-91-62-41, si besoin !!
    Aujourd’hui, je suis en surnuméraire ,sur 2 écoles, comme enseignante spécialisée référente….!!! (de quoi ?….), je vous avous, quece poste me convient à merveille, et que pour rien au monde, je souhaiterai revenir sur
    le fonctionnement RASED… Je vois régulièrement les autres collègues (spy, G), du secteur, et cela me suffit !!
    Fini, les dépressionsss, pour l’éducation Nationale !!!
    Bon courage, Véronique de Ploumanac’h.

  7. vilain petit canard dit :

    Qu’est-ce que je disais Véronique : « tricher c’est gagner ! » telle est leur devise !
    Personne (enfin… parmi les non naïfs bien évidemment et nous en croisons encore trop) ne doute que ton expérience est loin d’être un cas isolé ! Il leur fallait (et il leur faudra encore) leur quota de suppressions et de sédentarisations et on colmate à la rentrée suivante coûte que coûte !

    La mobilité contrainte c’est la grande révolution de ces temps modernes !

    Bon courage à toi aussi.

  8. Ping : Cette société dont nous ne voulons pas « humeurs de gauche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *