Une contribution de Jacques : vision catastrophe?

Il ne faudra pas compter sur les médias nationaux pour faire remonter jusqu’aux oreilles du ministère ce qui s’est dit lors des assises de la rééducation le 24 : résultat de la recherche sur les effets comparatifs aide personnalisée-aide spécialisée puis réflexion sur l’évolution des missions des RASED et plus particulièrement des rééducateurs.

Le temps et peut-être l’envie nous ont manqué pour réfléchir à ce que nous allions nous-même tenter pour cela. Il faudrait y réfléchir rapidement ( les travaux préparatoires aux CTP de cartes scolaires ont commencé ) au niveau national et dans les départements.

48 heures après ces assises, il m’est revenu « brutalement » les mots de M. Guillarmé souhaitant l’extension des RASED au collège ( très bien) mais en rattachant ce projet à la formation 2.CASH ( en 150 h par module d’une semaine si je ne me trompe) telle qu’elle exixte déjà dans les collèges pour les enseignants souhaitant améliorer leurs compétences dans le domaine de l’aide au collègien en difficulté scolaire…..

C’est là que la « vision catastrophe » m’est venue…Peut-être M. Guillarmé l’at-il eue avant moi d’ailleurs ou peut-être est-il un peu informé ou initié?….N’allons-nous pas vers des formations spécialisées sur le modèle 2.CASH, ce qui expliquerait bien la disparition des formations CAPA.SH plus copieuses bien qu’insuffisantes?

Le MEN pourrait dire aux parents et citoyens que les formations continuent, que les RASED existent toujours voire se développent au collège.

Bien entendu, il deviendrait encore plus facile de considérer ces RASED là comme des dispositifs d’intervention d’urgence, leurs personnels comme des comme des professeurs surnuméraires aux missions et aux pratiques réduites à l’application de protocoles et techniques « ayant fait leurs preuves » dans la gestion rapide des situations gênantes ou encore disponibles pour co-intervenir dans les classes « difficiles ».

Il est évident qu’un tel scénario ne ferait pas de place à la rééducation. Les 5 préconisations que M . Guillarmé nous a faites l’après -midi allaient d’ailleurs plutôt (selon moi ) dans ce sens.

Je crois peu à la forte mobilisation des maîtres pour les aides spécialisées, je crois peu à leur forte mobilisation pour les RASED ( à plus forte raison pour la rééducation) et surtout pour un maintien du fonctionnement en RASED tel que la circulaire de 2002 le préconisait.

Il faudra surtout compter sur nous-mêmes si nous voulons que les aides spécialisées à l’école ( avec une approche globale du sujet, sans priorité donnée à la rentabilité et à la performance-compétition, etc) puissent continuer d’exister.

Je crois qu’aux communications écrites et orales il nous faudra ajouter du corps visible: Si les médias, les élus, les parents, ont parlé des RASED et des rééducateurs, c’est parce qu’ils étaient dans la rue avec leurs gilets jaunes,leurs banderoles,leurs pancartes,leurs chants,leurs slogans etc..avec les partenaires sensibilisés.

J’espère me tromper…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 Responses to Une contribution de Jacques : vision catastrophe?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *