Evaluation CE1 : 75% des CE1 maîtrisent les savoirs pour entrer en CE2

Selon une évaluation du ministère de l’Education nationale réalisée fin mai, 75% des élèves de CE1 maîtrisaient bien les savoirs essentiels en français et en mathématiques pour entrer en CE2 en septembre prochain.

Parmi les 25% connaissant des difficultés, l’évaluation distingue ceux dont les acquis « sont encore fragiles et qui doivent être soutenus », et ceux « dont les difficultés plus lourdes relèvent de dispositifs d’aide plus importants ».

Cette évaluation a été réalisée entre le 25 et le 29 mai dernier, auprès des élèves de CE1 des écoles publiques et privées de France métropolitaine et des départements d’outre-mer.

Selon l’évaluation, « 75% des élèves vont entrer en CE2 en sachant bien lire, en maîtrisant les nombres et les premières opérations, en étant capable de rédiger un texte de quelques lignes ». « Près de la moitié des élèves ont même d’excellents résultats (44% en français et 47% en mathématiques) », précise le ministère.

Parmi les 25% d’élèves « qui n’ont pas encore toutes les compétences attendues » le ministère note 18% d’élèves en français et 15% en mathématiques ayant des acquis « encore fragiles (…) qui doivent être soutenus ». Et 9% des élèves en français, 10% en mathématiques, ont des « difficultés plus lourdes (qui) relèvent de dispositifs d’aide plus importants ».

« Dès le début du mois de juin, les maîtres ont pu informer chaque parent des résultats de son enfant », précise le ministère vendredi dans un communiqué. « Ce dialogue permet de mieux expliquer les attentes de l’école et de présenter les dispositifs mis en oeuvre pour aider chaque élève. C’est en effet à partir de l’analyse des réponses de chaque élève, de la description précise des réussites et des difficultés, que les équipes enseignantes préparent la rentrée ».

Selon le ministère, « les maîtres de CE2 disposent désormais d’un ensemble complet d’informations sur les points forts et les points faibles de chaque élève qu’ils accueilleront à la rentrée ».

« Ceux chez qui des faiblesses ont été détectées et analysées recevront, dès la rentrée, des aides immédiates: travail adapté au sein même de la classe, aide personnalisée, aides spécialisées le cas échéant », assure le ministère. AP

http://tempsreel.nouvelobs.com/

Ce contenu a été publié dans presse, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *