Sud Éducation condamne la répression

Après les menaces de retraits de salaires aux enseignants qui contestent la réforme des universités et de la formation des maîtres, Valérie Pécresse et le gouvernement passent à la répression directe des manifestants qui réclament la suppression de ces réformes.

Sud Éducation condamne et dénonce ces méthodes et réaffirme son soutien aux enseignants, aux enseignants chercheurs, aux personnels BIATOSS et aux étudiants.

Sud Éducation exige la libération immédiate et s’oppose à toutes poursuites à l’encontre de la centaine de personnes arrêtées ce jour, lors d’une manifestation qui se déroulait à l’intérieur et autour du ministère de la recherche à Paris.

Le congrès de la Fédération Sud Éducation

Cherbourg, le 7 mai 2009

Ce contenu a été publié dans presse, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *