Migrants de Calais : Soutien à J C Lenoir et amendement « Welcome »


Soutien à Jean-Claude Lenoir: signez et faites signer la pétition

Déjà plus de 2100 citoyens ont signé la pétition en ligne et plus de 1000 ont signé la pétition « papier » demandant l’arrêt des poursuites contre Jean-Claude Lenoir, vice-président de l’association SALAM, accusé d’ « outrage » à CRS. En vue du procès du 23 juin, il est important de nous mobiliser en signant et faisant signer la pétition accessible à partir du site : www.associationsalam.org



2- Rafle de migrants sur le camp de Saint Omer

Le camp de Saint Omer a été le théâtre d’une arrestation massive des 45 personnes qui s’y trouvaient. Tout a ensuite été consciencieusement brûlé…

Archives

Archives


3- Amendement « Welcome »


La proposition de loi pour supprimer le délit de solidarité sera soumise à un vote solennel ce mardi 5 mai 2009.

Intervention de Gilles Cocquempot, député de la 7ème circonscription du Pas-de-Calais, lors de la séance à l’Assemblée Nationale du jeudi 30 avril.

« Merci Monsieur le Président.

Je voudrais associer à cette intervention tous mes collègues du Pas-de-Calais et en autres Jacqueline MAQUET et Odette DURIEZ.

Monsieur le Ministre,
Monsieur le Rapporteur,
Monsieur le Président de la Commission,
Mes chers Collègues,

Si le Député de Calais intervient à cette tribune, ce n’est pas pour dire que le délit de solidarité ne concerne que la situation exceptionnelle due à l’arrivée massive et régulière de migrants qui ont un seul but : rejoindre l’Angleterre.

Oui le délit de solidarité concerne tout le territoire national.

Et la présente proposition de loi qui vise à le supprimer n’a qu’un but : celui de la clarification.

La loi du 26 novembre 2003 de maîtrise de l’immigration met en évidence le choix volontairement restrictif du Gouvernement Français dans la transposition de la Directive européenne du 28 novembre 2002. Alors, Monsieur le Ministre, vous dites que depuis 65 ans, aucun humanitaire n’a été condamné pour avoir aidé, donné à manger, pris en voiture en auto stop, une personne en situation irrégulière. pour autant vous ne dites pas qu’aucun humanitaire n’a été inquiété, voire poursuivi. Si j’en crois le figaro magazine du 18 avril 2009, vous dites aussi et je cite : « l’an dernier 4500 personnes ont été interpellées sur le base de l’article L622-1. Des passeurs, trafiquants et complices : 1000 d’entre eux ont été condamnés. Et aucun humanitaire car la loi ne les vise pas. » Ceux sont les chiffres que vous avancez, mais même pris tels quels, je me dis qu’il y a eu 3500 personnes qui ont été inquiétées pour rien, mises en garde à vue, je suppose, pas toujours avec l’humanité nécessaire, au nom du délit de solidarité.

C’est à ces 3 500 personnes que notre proposition de loi s’intéresse. Parmi toutes ces personnes, dont je ne connais pas la qualité, ni la fonction, mais je suppose qu’il doit y avoir quelques bénévoles. Parmi ces bénévoles, j’en connais deux, dont Jean-Claude LENOIR à qui vous avez rendu hommage à Calais, ces deux-là, par contre ont été condamnés ces dernières années. Mais le tribunal a considéré qu’il y avait une forme de compassion dans le délit commis et ils ont été dispensés de peine.

Mais ce qu’on ne dit pas, mais comme dit Anne Roumanoff « On ne vous dit pas tout », c’est que pendant 18 mois de l’instruction de leur affaire, on leur a retiré carte d’identité et passeport et plus fort, il leur a fallu, après le jugement attendre 18 mois pour récupérer leurs papiers. Ainsi pendant ces 36 mois, ils ont été placés dans une situation ubuesque : ils étaient des sans papiers en France et des interdits de séjour à l’étranger.

Donc, Monsieur le Ministre, je vous confirme que notre proposition concerne les 3 500 personnes qui n’ont eu rien à voir avec la chaîne des passeurs. Cette proposition de loi concerne ceux qui subissent ce climat d’intimidation qui ne se justifie pas, par la nécessité de lutter contre les réseaux de l’immigration clandestine.

Notre texte concerne des milliers de gens qui agissent pour des raisons humanitaires ; qu’ils soient simples citoyens, bénévoles dans des associations reconnues puisque déclarées ou des travailleurs sociaux. C’est donc bien un texte d’ouverture et de clarification parce qu’il veut supprimer l’amalgame. C’est aussi un texte qui se veut de transparence entre l’application de la loi et la pratique de cette application sur l’ensemble du territoire national. C’est enfin un texte qui est la jonction exacte entre ce que vous appelez, Monsieur le Ministre, « les Droits de l’hommistes et les sécuritaires », car quand on le regarde de près et avec objectivité, il ne pose à aucun moment le problème de « l’angélisme » qui n’est pas de notre ressort.

Ce qui est de notre ressort, c’est de rassurer ces milliers de gens qui avec beaucoup de cœur, donnent beaucoup de leur temps à ceux qui arrivent en nombre, dans l’espoir d’une vie meilleure, mais dans une détresse totale. Imaginons un instant que ces gens démissionnent et cessent d’agir dans cette compassion ; alors comment l’Etat pourra gérer le relatif calme social malgré le déferlement de migrants que jusqu’ici personne n’a empêché de venir ?

Alors, Monsieur le Ministre, je pense que les Français comprennent cette démarche et c’est pourquoi, ils sont 8 sur 10 à condamner le délit de solidarité. C’est pourquoi ce qui vous est proposé, c’est simplement de répondre à l’attente des français et de permettre à celles et ceux qui veulent agir, puissent le faire sans avoir la peur aux ventre d’être inquiété.

La police a tous les moyens de faire son travail contre les passeurs et ce texte ne réduit en rien ces moyens. »


Association SALAM « Maison Pour Tous », 81 bd Jacquard, 62100 CALAIS


contact@associationsalam.org

www.associationsalam.org

Pour plus d’infos :

CALAISIS :
Sylvie Copyans : 06 26 38 66 19

Vincent Lenoir : 06 12 52 53 72

DUNKERQUOIS :

Françoise Lavoisier : 03.28.60.83.27

Ce contenu a été publié dans Agenda, Pétitions, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *