Compte – rendu de l’audience de l’AEME 62 à l’inspection académique d’Arras le 8 avril 2009

Présents :  Mr Desmond, chef de la division des personnels, Mme Therryn, IA adjointe, et la délégation des maîtres E représentant l’A.M.E. 62 .

Au sujet des textes officiels

C’est toujours la circulaire d’avril 2002 qui est en vigueur. Une nouvelle circulaire est à l’étude au ministère. L’ IA dit n’en avoir aucune connaissance pour l’instant. La lettre de la DEGSCO du 3 mars est un texte qui pose le cadre des sédentarisations pour la rentrée prochaine en attendant la circulaire. Cette lettre est issue d’un ensemble de négociations au niveau national.

Les lettres de « mission » relatives aux postes sédentarisés

Au sujet de la différence entre les circonscriptions il nous est répondu que depuis 2002, ce sont les IEN qui, à partir des besoins, organisent et ajustent les modalités de fonctionnement dans leur circonscription.
Ces lettres peuvent être différentes car elles tiennent compte des spécificités des projets d’école. (ex : action particulière sur une école en langue orale- mise en place de cette action à l’initiative de l’équipe pédagogique avec l’aide du RASED)

Les postes sédentarisés

Le cadre de fonctionnement des postes sédentarisés est défini dans la lettre du 3 mars.( c’est un enseignant qui reste membre du RASED et qui va effectuer la totalité de son service sur 1 ou 2 écoles). Ces postes ont été ciblés, par les IEN, à partir des besoins existants et sont implantés uniquement sur le pôle urbain, où les difficultés sont concentrées.

Le RASED de circonscription

Il nous a été répété plusieurs fois que le membre du réseau n’est pas rattaché à un secteur  mais appartient au réseau de circonscription. A ce titre, selon les besoins identifiés, en chaque début d’année, le secteur d’intervention peut changer. Ainsi une résidence administrative peut être très différente du secteur d’intervention. Ce sont les IEN qui seront, en tant que pilotes des RASED de circonscription, chargés de répartir les aides sur la circonscription en fonction des besoins, quelles que soit le nombre de personnels restant, à l’issue du mouvement.

Information aux personnels

Les lettres de missions de ces futurs postes sédentarisés ont été communiquées aux personnels avant le mouvement afin que les personnes puissent se déterminer en connaissance de cause. L’IA considère que la lettre du 3 mars est rassurante, que ça a bien évolué depuis septembre et qu’il n’y a pas lieu d’avoir de crainte.

A partir du moment où on est membre de RASED, la question de refuser un poste sédentarisé ne se pose pas pour l’ IA.  Si au sein d’un RASED, tous les postes ne sont pas pourvus, priorité sera donnée au poste sédentarisé, avec occupation du poste par un personnel spécialisé, sous pilotage des IEN « qui sont ceux qui connaissent le mieux leurs personnels et les besoins ». C’est d’abord la liste des besoins qui détermine la répartition. Les postes sédentarisés n’apparaissent pas de façon explicite parce qu’ils n’ont pas fait l’objet de mesure de carte scolaire. Actuellement, nous sommes tous affectés sur un RASED de circonscription : quand on est nommé dans un RASED, on ne sait pas d’avance où on interviendra.

Nos craintes vis à vis de la sédentarisation

L’ IA pense que les personnels doivent être rassurés. Le maître sédentarisé reste  membre à part entière du réseau , il est aussi membre à part entière de l’école, la lettre du 3 mars cadre  et garantit la fonction spécialisée. Il n’y a pas lieu de nous inquiéter…

Par ailleurs sur 30 postes sédentarisés (sur 277), on nous dit que pour plus de la moitié la sédentarisation ne pose pas de problème car les personnels fonctionnaient déjà comme cela (sur un seul groupe scolaire).

Pour ce qui est des réseaux où des postes ont été supprimés et où il y aurait des difficultés à couvrir tout le secteur comme auparavant, la gestion se fera à la rentrée. Il pourra y avoir des écoles où il n’y aura pas d’intervention RASED…

Et après le  14 avril ?

Finalement, l’ IA a pensé qu’il était plus judicieux d’attendre le mois de mai pour la mise en place définitive de ces postes, au vu des ressources RASED réelles après mouvement. D’autant plus qu’ils estiment que les possibilités de mouvement sont amoindries du fait du « petit nombre de départ en retraite par rapport aux années précédentes ».

Geneviève : AEME 62


Ce contenu a été publié dans Comptes rendus, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *