Lettre de Patrice Nagel au directeur de l’IUFM

Lille, le 28 février

Patrice Nagel Professeur Agrégé d’EPS, Site IUFM de LILLE
Élu FSU au Conseil d’Ecole de L’IUFM Nord Pas de Calais
Élu FSU au Conseil d’administration de l’Université d’Artois

à

Monsieur Dominique-Guy BRASSART
Directeur de l’IUFM du Nord Pas De Calais
365 bis rue Jules Guesde 5965

Monsieur Le Directeur,

C’est lors des interventions de nos collègues IEN/ASH du 9 février 2009 à l’IUFM du site de LILLE, que nous avons pu apprendre que des stagiaires actuellement en formation occupaient des postes « sédentarisés » dès la rentrée de septembre 2009. Ces informations furent ensuite confirmées par nos stagiaires eux-mêmes et par des instances syndicales.

Ces propositions sont le fait de l’Inspection Académique du Pas de Calais et semblent avoir été à l’initiative de deux IEN non ASH. Le département du Nord n’ayant pas prévu de placer des stagiaires sur ce type d’emploi.

Or, ces propositions viennent en contradiction avec le contrat de formation qui a été signé par les partenaires de l’IUFM, nos stagiaires, et l’IUFM. Effectivement, nous ne pouvons pas, en l’état actuel, ni modifier le plan de formation, ni proposer à ces deux collègues, une formation destinée à une adaptation à l’emploi qui les attend dès la rentrée de 2009.

D’autant que la nature de la mission n’est ni réglementées aujourd’hui ni décrite de manière claire y compris dans une note de service en préparation; elle vient en contradiction avec les décrets qui réglementent le travail du professionnel de RASED de l’option G.

D’autre part, la session du CAPA-SH ne se termine que le 30 décembre 2009. Chaque stagiaire peut être amené à se présenter aux épreuves dans des conditions irrecevables.

L’IUFM se trouve ainsi placé dans une situation anormale. Elle met à mal à la fois les formateurs, les stagiaires, et notre institution qui ne peut désormais assumer son contrat pourtant signé par les Inspections Académiques des deux départements.

Cet état de fait risque d’ouvrir des voies de recours administratifs à l’encontre de tous les partenaires dans la mesure où chaque stagiaire est amené à signer avec l’employeur, un engagement pour effectuer pendant les trois années qui suivent l’obtention du CAPA-SH, la mission décrite par les décrets de 2002 et 2004 dans l’option de référence.

Compte tenu de ces éléments vérifiables auprès des instances académiques, j’ai l’honneur de solliciter de votre bienveillance, une intervention visant à ce que les stagiaires actuellement en préparation de leur examen, ne soient pas placés sur des postes dont la mission reste incompatible avec la formation actuellement décrite par les textes réglementaires.

En attendant votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur Le Directeur, en mes très sincères salutations distinguées.

P. Nagel.

Copie aux instances syndicales académiques, à la FNAREN, et aux intéressées, Mlles TROY et HURET.

Ce contenu a été publié dans textes, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 Responses to Lettre de Patrice Nagel au directeur de l’IUFM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *