La lutte pour sauver les RASED est elle finie ?

La lutte est elle finie pour certains syndicats ?

Allons nous accepter sans plus broncher les suppressions et les sédentarisations de postes ?

57 postes fermés (26 G et 31 E)

30 postes  sédentarisés (2G et 28 E)

Mobilisons nous dans chaque RASED local, chaque collectif départemental et faisons pressions sur les syndicats pour refuser les postes sédentarisés, cette triste mascarade enterrant les RASED pour longtemps !

Ne laissons pas seul devant l’IA, les IEN et leur lettre personnelle de sédentarisation les Maîtres E/G ! Multiplions les initiatives locales de RASED signifiant notre refus de cette réforme.

Préparons une nouvelle Assemblée Générale du collectif « RASED 62 » pour la rentrée de Mars.

Une contribution de Sylvie R. à laquelle j’adhère complètement.

Les 23 postes RASED sédentarisés dans notre département sont des postes perdus, ils vont continuer d’exister artificiellement pour une année dans le cadre de postes surnuméraires autorisés par le ministère, super manœuvre pour faire passer la pilule de la suppression des RASED. Car tout le monde, (enseignants, parents d’élèves),  doit bien comprendre qu’un  « poste surnuméraire » est forcément un poste en sursis, un poste provisoire,  » il entraîne des limitations dans l’autorisation du département à accorder des inéats, il interdit au département tout recrutement en cours d’année… » (voir texte du SGEN CFDT). Surnuméraire çà veut dire en surnombre donc…

Quant aux missions de ces postes, c’est normal qu’elles soient floues puisque elles ne sont motivées par aucun argument pédagogique , les IEN ne s’en cachent même pas! Il n’y a donc rien à clarifier, c’est très clair justement, IL FAUT LES REFUSER. Si les syndicats ne le font pas, il ne faut pas s’étonner alors si les enseignants spécialisés,  qui ont très bien compris  la manipulation derrière ces postes « sédentarisés », sont actuellement en train de les refuser, en prenant parfois des risques personnels face à la pression des IEN sur leurs équipes. Certains enseignants ont accepté sans résister, sans réfléchir aux conséquences de ces « sédentarisations » car au moins pour une année çà ne change presque rien à leurs missions de cette année, (je pense à ceux qui n’intervenaient déjà seulement que sur une, deux ou trois écoles), ils se disent peut-être qu’ils ont éviter le pire pour cette année, mais de mon point de vue, c’est vraiment une vision à cout terme et préjudiciable pour l’avenir des RASED..Dans mon RASED, le maître E non sédentarisé devra couvrir 6 écoles au lieu de 4 donc certaines écoles resteront sur le carreau sans moyen RASED, c’est une autre conséquence directe de la mise en place des postes sédentarisés. Dans mon RASED,on a fait un courrier collectif pour refuser ces postes, dans mon RASED, on a refusé de « travailler » avec l’IEN sur la mise en place de ces postes sédentarisés, dans mon RASED on en est encore à refuser, pas encore à réfléchir sur les missions de ces postes dont on sait parfaitement l’objectif à court terme.

Alors dans ce contexte cela fait tout drôle cette demande syndicale d’un texte de « cadrage national des missions ». Cela ressemble à la fin de la résistance non???. Et comment annoncer cela aux collègues qui ont arrêté le soutien pour garder leur RASED avec leur actuelles missions, aux parents d’élèves qui se sont mobilisés et se mobilisent encore pour sauver leur RASED, on leur dit que c’est bon, qu’ils peuvent reprendre le soutien, qu’ils peuvent cesser de se mobiliser, qu’il n’y a plus danger pour les RASED, qu’on n’attend plus qu’un texte de cadrage national des nouvelles missions des postes « sédentarisés »???

Sylvie R. membre de RASED

Ce contenu a été publié dans Appels, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La lutte pour sauver les RASED est elle finie ?

  1. le bon dominique dit :

    Bonjour je suis parent d’un enfant qui est suivi par le RASED du 78, sa référente m’a appris que son poste l’année prochaine va être supprimé, alors que juste avant elle m’informé que mon enfant avait enfin confiance en elle, et commençait enfin à s’ouvrir tout doucement pour accepter son aide… J’en avais les larmes aux yeux… Si, je dis bien si, l’année prochaine il bénéficie d’une aide avec un autre professeur, tout va être à recommencer , à reconstruire. Il est prévu, normalement qu’il aille en classe intermédiaire, il est en CP, il a des carences dans les trois types de mémoires (auditive, visuelle et travail) il ne sait toujours pas lire, trop d’informations en même temps, alors que tout le reste « fonctionne » normalement que va-t-il devenir s’il n’est pas suivi ??? C’est impensable que le RASED disparaisse, il faut se battre !!! Si cette classe est aussi supprimée, c’est la catastrophe !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *