Wingles : Une chaîne humaine pour montrer son attachement à l’école maternelle

C’est dans le cadre de la journée nationale « Attachons-nous à notre école », opération menée en réponse aux réformes envisagées ou déjà décidées par le ministère de l’Éducation nationale, parmi lesquelles la suppression des RASED (réseaux d’aide spécialisé pour les élèves en difficulté) ou encore la suppression des petites et moyennes sections de maternelle pour les remplacer par des jardins d’éveil payants, que s’est déroulée cette action.

Comme leurs homologues de l’école primaire Sophie-Berthelot, quelques parents d’élèves ont tenu à manifester pacifiquement pour montrer leur opposition à ces mesures. Mais la journée d’action a aussi été l’occasion pour eux de montrer leur malaise face à la possible suppression de la classe des petits à la rentrée scolaire de septembre 2009.

Louise Thérage, suppléante et maman d’élève manifestante, fait part de sa crainte pour l’avenir de l’école : « La section des petits est vraiment en danger. L’institutrice part à la retraite et ne sera pas remplacée. Il faut réagir, même s’il y a peu d’espoir et qu’on a l’impression d’être un peu des laissés pour compte. » « Nous avons mobilisé les habitants du quartier, même les commerçants, pour les informer de cette décision. Si la classe ferme, l’effectif de l’école maternelle passera de 58 à 40 », ajoute Mme Thérage qui se demande : « Quelles seront les répercussions de cette fermeture sur les écoles primaires qui accueillent les enfants venant de Léon-Blum ? »

Nord Eclair : http://www.nordeclair.fr/Locales/Lens/2009/02/10/une-chaine-humaine-pour-montrer-son-atta.shtml

Ce contenu a été publié dans presse, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *