Convergence des luttes : Un projet inédit de défense des sans papiers à Calais

Il a été décidé d’organiser la mise en place d’un camp « No Border à Calais » fin juin.

Si ce lieu a été choisi, c’est parce qu’il constitue à la fois un point de passage pour les marchandises et les voyageurs riches, mais également un lieu où s’échouent un très grand nombre d’exilés sans papiers en direction de l’Angleterre.
Nous savons pour la plupart combien cette situation fait de Calais une zone spécifique de non droit flagrant sur le continent européen.

Pour réagir à cette situation, les collectifs No Border anglais ont pris l’initiative de rencontrer les groupes et militants français à Calais, Lille et Paris, dans l’optique de mettre en place une véritable coopération trans-frontalière pour lutter en faveur de la liberté de circulation et d’installation pour tous et toutes, mais aussi contre l’enfermement des étrangèr-e-s.
Le projet d’un campement No border à Calais vise donc à établir un village autogéré ou tout au moins une Zone d’Autonomie Temporaire dans un espace où les problématiques liées aux frontières sont très fortes.

Ce projet aurait pour objet de créer un lieu de convergence, de débats,   mais aussi et surtout de mobilisation et d’actions directes sur la question des frontières. (appel pour la réunion de janvier à Lille).
Une première réunion a eu lieu à calais en décembre suivie d’une autre à Paris. En janvier une réunion s’est tenue à Lille et la prochaine sera à Bristol fin février.
Le week-end end des 7 et 8 mars, des réunions d’organisation auront lieux à la MPT de calais.Les anglais viendront expliquer plus largement le projet aux militants du calaisis.

Si vous êtes intéressé par ce projet contactez Marie-Pierre HUYGHES de Calais : marie.huyghes@orange.fr

Extrait de l’appel de « No Norder- Londres »

Alors que l’Europe est en train de renforcer les contrôles à ses frontières externes, en particulier en Afrique du Nord, une autre de ses frontières, interne celle-ci, passe souvent inaperçue.   Les migrants qui viennent en Europe ont pour beaucoup pour objectif d’atteindre le Royaume-Uni.   Depuis la fermeture du centre de Sangatte, la plupart se retrouvent forcés à dormir dehors, dans les bois, autour du port . ils sont victimes des violences policières et sont souvent repoussés vers Paris où des centaines d’entre eux vivent dans les rues.   De plus la frontière britannique sert de mécanisme de filtrage et de contrôle interne au sein de l’Europe.

Il nous semble nécessaire d’engager un discours public sur le régime frontalier  britannique et l’urgence humanitaire de celles et ceux qui essayent de gagner l’Angleterre de la France. Nous sommes persuadés que ce régime frontalier ne peut être pleinement compris que dans son contexte politique et économique, celui de l’exploitation de la main-d’œuvre à bas prix que représentent les migrants.

Par conséquent, la lutte pour l’égalité des droits des travailleurs qu’ils soient migrants ou non, ainsi que celle contre l’Europe de la détention et son système d’asile sont  indissociables.

Il est urgent d’intensifier la coopération transnationale à travers la multiplication d’initiatives de part et d’autre de la frontière pour dénoncer cette situation intolérable.

London No Borders http://london.noborders.org.uk noborderslondon dE2 riseup.net

Ce contenu a été publié dans Appels, video, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Convergence des luttes : Un projet inédit de défense des sans papiers à Calais

  1. admin dit :

    Jack Lang Cuba, Sangate et Sarkozy

    Désigné émissaire spécial de Nicolas Sarkozy à Cuba, Jack se déclare « en pleine harmonie » avec lui-même, le Parti socialiste et la politique internationale du chef de l’Etat. En effet…

    Souvent Jack varie. Mais depuis l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République, le doucereux député de la sixième circonscription du Pas-de-Calais fait preuve d’une grande constance. Peut-être les circonstances ? Une certitude, sa façon d’incarner l’opposition ne varie pas. Ainsi, alors qu’il venait de voter pour la réforme des institutions, déclarait-il, lundi 21 juillet, à France 3 : « C’est une question de cohérence, d’honnêteté et de loyauté ».

    Déjà, dès 2002, les deux hommes s’étaient retrouvés sur le dossier Sangatte. Lang lançait alors un grand « chapeau ! » à Sarkozy à propos de la gestion du dossier, louant « un professionnel qui a agi humainement, efficacement, dans un esprit républicain ».

    http://www.bakchich.info/Lang-se-pavane-a-la-Havane.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *