Les parents ont soutenu l’opération « Journée école sans élèves »

Hier matin à l’école Pasteur de la cité 11.

MOBILISATION

À l’initiative des parents de différents établissements lensois, l’opération « École sans élèves » a été bien suivie hier.

Agir avant la réunion du comité technique paritaire de l’inspection académique, le 12 février. Pour éviter la suppression de postes, influer sur la fermeture des petites sections de maternelle (2-3 ans) et sauver les postes RASED (réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté).

Hier, dans une dizaine d’écoles lensoises, les parents ont proposé l’opération « École sans élèves ». La plupart des familles informées par des tracts ont soutenu cette action, gardant leurs enfants, surtout ceux en bas âge. Les initiateurs ont été rejoints par le collectif RASED 62, le collectif lensois (parents, enseignants et élus) et le comité citoyen Artois – Gohelle pour une école publique, représenté par Jacques Quentin et composé de citoyens, de syndiqués et d’associations.

À la lecture des chiffres, le mouvement a eu un écho favorable auprès des parents d’élèves : au groupe scolaire Pasteur, aucun enfant n’est venu en classe sur 98 en maternelle et 38 sur 226 ont suivi les cours en primaire ; à Curie, 10 élèves sur 108 sont venus en maternelle et 33 sur 220 en primaire ; à Jean-Macé, 25 présents sur 113 en maternelle et une centaine sur 290 en primaire ; en maternelle pure, 4 sur 92 à la Lapierre, aucun sur 68 à Buisson et 37 sur 96 à Maës.

Le collectif RASED s’inquiète sur les mesures qui réduiront de moitié les moyens de travailler des enseignants en transformant 1 500 postes en France. Comme le comité citoyen, les responsables estiment « qu’en faisant passer une loi organique sur les finances de l’Éducation nationale, on oublie la concertation ». Et que « la suppression de 13 500 postes de fonctionnaires aura des incidences sur la qualité, notamment lors du remplacement d’enseignants par des vacataires ». Et de citer le fait « de demander aux parents de garder leurs enfants quand l’instituteur est malade (ça s’est déjà vu à Lens) ou de faire appel aux retraités pour assurer le service minimum ».

Lundi, à 18h, les collectifs locaux se réuniront au sous-sol de la mairie d’Avion pour faire le point.

Vendredi 6 février, l’opération « Attachante école » est prévue dans les maternelle

F. C.

Ce contenu a été publié dans presse, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les parents ont soutenu l’opération « Journée école sans élèves »

  1. admin dit :

    Yé ti pas bô not’ Jacques…
    Je dirais même FLUORESCENT !!!… et « bien équipé, un très bon outil »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *