Audience à L’I.A. d’Arras : Rased 62

Ce mercredi 28 janvier 2009, nous avons été reçus par Monsieur Francis Mannessier secrétaire général de L’Inspection Académique et Madame Terryn IEN adjoint de Monsieur Prétrault I.A. qui était absent.

Seules cinq personnes ont été autorisées à pénétrer dans les locaux : La présidente de l’AME 62, un représentant du Collectif 62, une représentante de l’AFPEN, une représentante des parents d’élèves de la commune de Méricourt, la présidente de l’ALRAL 62.

Nous avons pu exprimer nos inquiétudes, le manque d’informations de la part des institutions et la disparité de traitement de ces nouvelles mesures selon les circonscriptions et les départements.

Nous avons communiqué notre désaccord sur la disparition du dispositif RASED et notre attachement à celui-ci pour garder la spécificité de professionnels spécialisés qui se mobilisent en équipe.

Nous avons aussi parlé de nos collègues en formation CAPASH qui ne connaissent pas leur devenir.

Nous avons également abordé la question des psychologues scolaires qui risquent de se retrouver seuls face à la difficulté des élèves et redoutent de ne faire que de l’orientation.


Voici ce qui nous a été répondu :

L’Inspection Académique fait la différence entre suppression et sédentarisation. La seule donnée connue est la suppression de 55 postes de RASED E et G confondus. Cela correspond à des postes vacants inoccupés ou libérés par des départs à la retraite, quelque soit le lieu ou la zone d’implantation (ZEP, RAR)

L’Inspection académique est dans une phase d’étude du terrain pour envisager les sédentarisations. C’est à l’état de projet selon nos interlocuteurs. Chaque IEN  a du faire remonter le nom des écoles où les maîtres spécialisés étaient à plein temps, ainsi que les écoles où les difficultés seraient plus importantes. C’est ce qui va définir les sédentarisations en premier lieu. Mais pour l’instant rien n’est fait. Les IEN qui nommeraient déjà du personnel seraient hors la loi. Mais nous voyons bien sur le terrain que certains IEN ont anticipé les évènements.

Il n’y a aucun texte qui régit les missions des personnels sédentarisés. Y en a- t – il un en préparation ? Il y a un groupe de travail au Ministère. Ces personnels ne feraient plus partie du RASED mais garderaient leur spécificité E ou G. Cela toucherait des personnes qui interviennent déjà sur une ou deux écoles. Nous leur avons demandé « alors pourquoi les sédentariser ? » Ils sont restés embarrassés. Il n’est plus question, pour l’instant de mettre les enseignants spécialisés en classe.

Il y a actuellement 6 à 7 postes vacants  de psychologues scolaires sur le département et tous vacants au même endroit. Une mesure de fermeture de poste psy avait été annoncée par l’IEN de Lens, ce qui nous avait interpellés. En fait, l’IA dispose des moyens budgétaires pour ce poste il est transféré temporairement, mais sera proposé au prochain mouvement. A suivre…

Les stagiaires CAPASH ne seraient pas concernés par les suppressions. Ce sont des personnes titulaires de leur poste sous réserve qu’elles obtiennent leur examen dans un délai de 3 ans. Il leur est assuré de pouvoir exercer leurs missions actuelles pendant 3 ans. Il leur est aussi conseillé de poursuivre leur formation et de pas renoncer à l’examen. L’IA souhaiterait réunir à nouveau les stagiaires.

Concernant la formation CAPASH  E et G; il nous a été précisé que celle-ci n’était pas  interrompue ! Ce que nous avons du mal à croire, compte tenu du peu de candidats qui se sont présentés et du peu de publicité qui a été faîte dans ce sens.

Avant de nous séparer, nous avons remis à nos interlocuteurs plusieurs documents à destination de l’I.A. :

– Une copie de la lettre ouverte envoyée ce jour par les militants du « Collectif RASED 62 » au Ministre Darcos

– Une lettre revendicative écrite par les membres du « Comité Citoyen de Défense de l’École Publique Artois – Gohelle »

– Un recueil des nombreuses motions, et soutiens exprimant la solidarité avec les RASED du Pas de Calais d’associations, syndicats, de citoyens, d’élus locaux, régionaux ou nationaux

28/01/2009          V. Delacourt  Présidente ALRAL 62

Ce contenu a été publié dans Comptes rendus, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Audience à L’I.A. d’Arras : Rased 62

  1. cécile dit :

    Les petits comptables de l’IA nous ont donc reçus ce matin.
    Pas d’agressivité, pas d’animosité, mais aucune réponse concrète sur nos interrogations.
    Ces dernières ont bien été notées pour être transmises à l’IA mais il n’aura pas plus les réponses que ses seconds qui nous ont reçu. La seule chose qu’ils savent, c’est l’enveloppe globale, c’est à dire une fois de plus, le pognon dont ils disposent… c’est ce qui semble justifier les suppressions et les sédentarisations.
    Erreur pourtant : les sédentarisations de personnels de RASEDqui ne se feront que sur écoles en surnuméraire (et qui toucheront massivement les maîtres E, confirmation ce matin) ne permettent AUCUNE économie budgétaire.
    Alors?? Qu’est-ce qui peut bien pousser les IA à vouloir sédentariser?? quelle sombre « philosophie » se cache donc derrière la sédentarisation??
    A mon sens, la casse du RASED et l’abandon des élèves en grande difficulté et de leurs familles.
    NOUS AVONS DONC TOUTES LES RAISONS DE POURSUIVRE NOTRE COMBAT CONTRE LES SEDENTARISATIONS. Aucun argument tangible, encore moins officiel, ne les justifie !!!
    SEUL UN REFUS MASSIF DES SEDENTARISATIONS PEUT SAUVER LE DISPOSITIF RASED ET NOS ELEVES !!

    J’appelle en outre les Maîtres E à revendiquer HAUT ET FORT leur identité professionnelle qui est lapidée par ces mesures à la petite semaine de petits gestionnaires qui se foutent des élèves et de leurs familles!

    RESISTONS !!

  2. blanquart dit :

    Et pendant que nos camarades de la délégation posaient leurs questions,
    les manifestants se faisaient klaxonnés par les automobilistes et les transporteurs chaleureusement, avec de grands signes (rien d’impoli au contraire) de la main, parfois certains d’entre eux s’arrêtaient pour questionner et encourageaient à poursuivre cette lutte !

    Ce soir, je quitte un collectif citoyen à Vendin-le-Vieil venant gonffler les rangs du Comité citoyen ARTOIS-GOHELLE !

    OUI, OUI, OUI !!! Je crois en la prise de conscience citoyenne !

    Pour les enfants, tous à la bastille !

    Et restons mobilisés dans les semaines qui suivront, ils attendent notre affaiblissement, ne leur offrons pas cette joie !

  3. bridelance dit :

    oui cécile affirmons notre identité professionnelle et comme tu le dis seul un refus massif de toutes sédentarisations pourra les obliger à reculer et même sans voix je crierai encore…………..;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *