La voix du Nord : Enseignants et parents d’élèves manifesteront mercredi 10/12/08 à Arras

Le malaise est certain côté professeurs, dans les premier et second degrés. Mais il est aussi partagé par bon nombre de parents d’élèves.

L’Intersyndicale de l’éducation de l’Arrageois appelle profs, parents et étudiants, à manifester contre les réformes Darcos, mercredi, à Arras. Rassemblement à 17 h, place de la gare.


Un seul but affiché : dépasser les clivages politiques et syndicaux et expliquer, de façon très pédagogique, les incidences des réformes Darcos sur le système publique d’éducation. L’intersyndicale éducation de l’Arrageois s’est réunie, jeudi soir, en présence de parents d’élèves, à la Maison des sociétés.

Près de quatre-vingts personnes assistaient à la réunion, qui s’est conclue par un appel à manifester contre les réformes Darcos, mercredi. Il s’agira avant tout de mieux informer la population sur les réformes menées par le gouvernement et le ministère de l’Éducation, de rappeler l’utilité des RASED (réseaux d’aides spécialisés promis à suppression, et destinés à remettre des élèves en grande difficulté sur les rails), la nécessité de poursuivre l’accueil des enfants de deux et trois ans (la réforme des maternelles prévoit de ne plus accueillir les deux ans dès l’an prochain, et de rapprocher la grande section du cours préparatoire).

Ceux qui veulent défendre l’enseignement public veulent signifier que les économies de postes, donc d’heures de cours, donc de personnels au collège et au lycée, conduiront inévitablement à un soutien défaillant des élèves, à un appauvrissement de l’enseignement et augmentera inévitablement la fracture sociale.

Si quelques enseignants se perdent encore aujourd’hui dans un discours dogmatique, à l’instar des politiques, d’autres veulent passer outre et mobiliser autour de cette idée simple : défendre l’enseignement public, combattre pour offrir à tous les mêmes chances de s’épanouir. Pour Michel Crépin, du SGEN CFDT, notamment, « il faut envoyer un message clair » pour mobiliser large. Pour les syndicalistes, de la FSU au SE-Unsa, en passant par SUD, l’UNEF, la FCPE, la politique gouvernementale tient plus dans les économies à faire sur le dos, voire la viande, du « mammouth » que d’une réelle volonté de réformer.


On ne semble guère avoir mis en avant, en effet, le rythme scolaire des enfants, la façon d’enseigner les matières, l’efficacité du soutien aux élèves en difficulté.

Pour lire la suite de cet article de Nicolas André, cliquez sur le lien suivant : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Arras/actualite/Secteur_Arras/2008/12/08/article_enseignants-et-parents-d-eleves-manifest.shtml

Ce contenu a été publié dans Appels, presse, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *