HOUDAIN : MOTION CONTRE LA SUPPRESSION DES RASED

CONSEIL MUNCIPAL 19 DECEMBRE 2008

Après les réformes appliquées depuis la rentrée et la suppression de 2 heures d’enseignement pour tous les élèves, le gouvernement franchit une nouvelle étape dans le démantèlement du service public de l’éducation nationale en annonçant la disparition des RASED (réseaux d’aides aux élèves en difficulté) sur 3 ans !

Le ministre de l’éducation nationale a décidé, pour la rentrée prochaine, la suppression de 3000 postes d’enseignants spécialisés, soit plus du tiers des postes existants.

Cette décision qui touche un dispositif d’aide à la fois pédagogique et psychologique à des jeunes en difficulté scolaire en primaire est extrêmement lourde de conséquence. Au lieu d’apporter aux enseignants des moyens pour combattre l’échec scolaire, de permettre à des élèves de surmonter leurs difficultés à l’école grâce à l’intervention d’enseignants spécialisés, le gouvernement choisit de liquider purement et simplement les postes concernés et déjà insuffisants pour faire face à l’échec pendant le temps scolaire.

Monsieur Darcos argumente que la suppression de l’école le samedi matin permet de récupérer 2 heures par semaine et d’organiser en dehors des heures scolaires une aide personnalisée pour les élèves qui présentent des difficultés scolaires légères.

Mais il ne fait aucune proposition concernant la prise en charge des élèves en réelle difficulté.

Dans un texte écrit peu avant sa mort, en octobre, le psychologue et psychanalyste Jacques Levine, spécialiste des difficultés scolaires, notait : « Vouloir faire l’économie des rééducateurs et de leurs savoirs, de leur connaissance précise des obstacles que rencontrent les enfants, ne peut que mener à des impasses et aboutir à un résultat exactement inverse de celui qu’on fait miroiter ».

Le Conseil Municipal d’HOUDAIN :

Considérant la nécessité de lutter contre l’échec scolaire sous toutes ses formes avec des moyens appropriés et notamment avec des enseignants spécialisés, considérant que la suppression des postes RASED constitue un pas de plus dans le démantèlement de l’éducation nationale, soutient les enseignants et les associations de parents d’élèves qui protestent contre cette décision, exige que les postes des RASED soient maintenus et que les moyens soient renforcés pour assurer à chaque élève les mêmes chances de réussite.

Ce contenu a été publié dans Comptes rendus, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *