Sud Education : Après le 20 novembre, amplifions toutes les mobilisations !

vendredi 21 novembre 2008

La force de la grève du 20 novembre et l’ampleur des manifestations ont montré la détermination de l’ensemble des personnels, des parents, des lycéen-ne-s et des étudiant-e-s à combattre des mesures qui convergent toutes vers le démantèlement du service public d’éducation. Plusieurs assemblées générales se sont réunies localement pour réfléchir à la poursuite du mouvement.

À cette légitime mobilisation, le ministre Darcos oppose une nouvelle fois un mépris hautain et reste sourd aux préoccupations de la communauté éducative et des citoyen-ne-s.

Destruction de postes, suppression de la carte scolaire, démantèlement des maternelles au profit de jardins d’enfants, suppression des RASED, mise en place des EPEP (regroupement de plusieurs écoles sous l’autorité d’un CA unique largement soumis aux municipalités), réforme des lycées et du bac professionnel, attaques annoncées contre les collèges … Pour SUD éducation, il est inconcevable de négocier ces contre-réformes qui visent à faire du service public d’éducation une École à plusieurs vitesses, au service de quelques-un-e-s. Il est plus que temps de réagir : exigeons le rétablissement des postes et des moyens supprimés et proposons une autre École, plus juste et plus démocratique.

C’est pourquoi SUD éducation appelle l’ensemble des personnels à l’unité la plus large. Réunissons-nous en AG et envisageons toutes les formes de luttes capables d’amplifier le mouvement et d’endiguer ces attaques idéologiques !

SUD éducation soutient toutes les actions qui s’organisent pour promouvoir une école plus juste – et notamment la mobilisation des collectifs RASED. À ce titre, un préavis de grève courant a été déposé et couvre l’ensemble des personnels.

Par ailleurs et au même moment, l’ensemble des services publics est menacé, et des vagues de licenciements, d’injustices et de remise en cause de nos droits frappent tout le monde du travail. La Poste, la SNCF, la formation pour adultes, la vente par correspondance, parmi de nombreux autres secteurs, sont touchées.

Seul un mouvement intercatégoriel, interprofessionnel et de grande ampleur permettra d’obtenir satisfaction.

Ce contenu a été publié dans Comptes rendus, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *