Manifestation enseignants Lille : Place de la République, personne n’avait envie de laisser retomber la pression

Pas question, dans les rangs des enseignants qui ont manifesté hier après-midi, de revoir à la baisse les inquiétudes, quand il s’agit de commenter « la braderie de l’Éducation nationale », imaginée par le ministre Xavier Darcos

.

« Je vais vous expliquer comment on est sûr de favoriser l’échec scolaire », avance Sylvie, une enseignante lilloise, croisée hier après-midi porte de Paris elle est venue manifester en famille. « Vous diminuez le nombre de professeurs, vous supprimez les cours le samedi et vous tirez une balle dans le pied de ceux qui oeuvrent au sein du réseau d’aide aux enfants en difficultés. »

Derrière, un collègue, en retraite dans trois ans, porte un cercueil sur le linceul a été écrit à la main : « Éducation nationale ». Son long passé en Zone d’éducation prioritaire le fait sortir de ses gonds : « On ne veut pas de la braderie du système éducatif imposé par Xavier Darcos »… Deux commentaires qui éclairent ce que pensent les quelque 4 000 autres manifestants qui ont pris part au cortège et battu le pavé lillois ils entendaient « défendre l’école publique » et réclamer « des moyens et pas du baratin ».

suite de l’article:

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Lille/actualite/Secteur_Lille/2008/11/21/article_en-novembre-a-lille-on-ne-brade-pas.shtml

. • EM. C.

PHOTO PATRICK JAMES

Ce contenu a été publié dans presse, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *