2.000 maires quittent un débat, mécontents d’une absence de Darcos, retenu à Bordeaux

Environ 2.000 maires, qui assistaient mercredi 26 novembre à un débat sur les réformes à l’école dans le cadre du congrès de l’Association des maires de France, ont quitté la salle pour protester contre l’absence du ministre Xavier Darcos, retenu à Bordeaux pour une réunion européenne.

Le ministre participait à ce moment-là à une réunion informelle avec ses collègues de l’UE en charge de l’enseignement, de la formation professionnelle ainsi que de l’enseignement supérieur, dans le cadre de la présidence française de l’UE, a fait savoir son entourage, après l’annonce de ce geste des maires réunis porte de Versailles.

« Devant le mépris dont nous sommes l’objet, je propose que nous quittions l’auditorium », avaient lancé le maire de Saint-Martin-d’Hères René Proby (divers gauche), puis celui de Périgueux Michel Moyrand (PS), victorieux de M. Darcos aux dernières municipales.

La moitié des quelque 4.000 élus qui assistaient au débat ont alors quitté la salle.

Le débat devait initialement réunir Jean Germain, maire PS de Tours, Pierre Jardel, maire UDF d’Orbais-l’Abbaye (Marne), et un collaborateur du ministre. C’est finalement le recteur de l’académie de Créteil, Jean-Michel Blanquer, qui l’a représenté.

Mardi, lors de l’ouverture du congrès, le Premier ministre, François Fillon, avait été sifflé lorsqu’il avait évoqué le SMA (service minimum d’accueil) dans les écoles.

M. Fillon était accompagné de huit membres de son gouvernement, mais son ministre de l’Education, Xavier Darcos, était absent, ce qu’avaient déjà reproché en privé des congressistes.

Ce contenu a été publié dans Comptes rendus, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *