La lutte des maîtres G et E continue à Paris

Les maîtres spécialisés en formation à l’ IUFM de Paris diffusent la  lettre ouverte suivante:

LETTRE OUVERTE A CEUX QUI PENSENT QUE TOUS LES ENFANTS ONT LE DROIT DE RÉUSSIR À L’ÉCOLE, ET À CEUX QUI NE LE PENSENT PAS.

Lorsqu’ un maître d’école a tout essayé pour aider un enfant en difficulté, lorsque le soutien scolaire ne suffit pas, il existe encore une solution : le RESEAU D’AIDES SPÉCIALISÉES POUR LES ÉLÈVES EN DIFFICULTÉ.

Il s’agit d’équipes de maîtres spécialement formés aux aides pédagogiques adaptées (maître E), rééducatives (maître G) et psychologiques (psychologues scolaires).

Ces maîtres sont là pour prévenir d’éventuelles difficultés dans les phases stratégiques d’adaptation à l’école (entrée à l’école maternelle, au CP, en sixième…) et pour aider les enfants et leur famille, lorsqu’ils ont du mal avec l’école (adaptation culturelle, compréhension des attentes de l’institution, manque de désir d’apprendre…). Ils favorisent le partenariat en croisant les regards des différents acteurs de l’éducation pour permettre une approche plus fine et plus juste des problèmes de chaque enfant (concertation et évaluation au cas par cas des aides adaptées à chaque situation). Leurs compétences sont complémentaires de celles des maîtres non spécialisés. Ces prises en charge spécifiques se font gratuitement au sein de l’école.

Le bon fonctionnement de ce dispositif, déjà altéré par le manque de moyens en personnels, est maintenant menacé dans son existence même, par des décisions d’économie à court terme, qu’il faudra payer plus tard : « cela coûte moins cher d’aider un enfant à se construire que de l’aider à se réparer »*

Il est des valeurs qui ne sont pas quantifiables, et on ne résoudra pas tous les problèmes d’apprentissage par des solutions purement cognitives. C’est ce constat qui avait amené nos gouvernants, il y a 40 ans, à institutionnaliser en France cette originalité : des maîtres différents pour des enfants différents.

« Une société n’a de valeurs qu’en fonction des moyens qu’elle choisit de donner à ses enfants pour se construire. »*

Dans toutes les écoles, des enfants ont besoin d’aides spécialisées : la difficulté à apprendre, la misère affective, la maltraitance, traversent tous les milieux sociaux.

Nous, 120 maîtres en formation à ces spécialisations, nous avons choisi de nous engager pour ces enfants.

Nous alertons ceux qui pensent que tous ont le droit de réussir à l’école.

Nous appelons à réagir par tous les moyens !!!

Dans deux mois, il sera trop tard, les projets ministériels seront soumis au vote des parlementaires. Les enfants sont l’avenir du monde.

Les maîtres E et G en formation à l’IUFM de PARIS.

Je propose que l’on se regroupe lors de la manifestation du 19 Octobre à Paris pour envisager une résistance commune: Paris Lille Amiens …

Ce contenu a été publié dans Appels, outils, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

One Response to La lutte des maîtres G et E continue à Paris

  1. esertine dit :

    je viens de découvrir cet article.
    pourquoi,sera t il trop tard dans deux mois et comment faire pour vous aider?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *